Jump to content
Le forum de l'OFPN

L'observatoire

  • entries
    327
  • comments
    617
  • views
    28,557

Disparition d'Alain Agniel


DominiqueC

2,207 views

Catherine Thomas Antérion, neurologue et présidente du GRECO, nous informe de la triste disparition d'Alain Agniel. Ci-joint, son In Memoriam :

Chers Tous et Toutes,

J'ai le regret de vous annoncer la disparition le 9/9/9 de notre ami Alain Agniel, neuropsychologue à Toulouse, serviteur dévoué (au sens noble du terme car seigneur pouvait lui convenir aussi !) de la Neuropsychologie, secrétaire général actif de la SNLF et membre actif du GRECO ; il avait récemment contribué à plusieurs chapitres du GREMOIRE avec le sérieux qu'on lui connaissait.

alain.agniel.jpg style="margin: 4px 10px 6px 4px; box-shadow: 1px 1px 10px #555">Je garderai pour ma part le souvenir d'un homme qui savait accueillir et partager et me rappellerai de la chaleur de son accueil "en" neuropsychologie, dès mes débuts balbutiants...

Je me souviendrai avec émotion de ce jour passé ensemble "à cause d'une grève des trains" qui nous avait fait venir un jour plus tôt à la SNLF de printemps d'Amiens, en 2007. Alain était en cours de traitement et fatigué mais il ne se plaignait pas, nous faisait rire et nous irradiait tous de son sens profond de la convivialité. Nous fûmes une joyeuse bande... insouciante ou presque... qui partit ainsi voguer dans les hortillonnages "avec trois inconnus dans notre barque". Je partage avec ceux d'entre vous qui étaient là ce souvenir...

Nous nous associons à la peine particulière de nos amis et collègues toulousains.

Je transmettrai au nom de notre société, le témoignage de notre sympathie et de notre peine à son épouse Thérèse et à sa famille,

Amicales pensées,

Catherine Thomas-Antérion,

Présidente du GRECO.

6 Comments


Recommended Comments

Je suis très émue d'apprendre cette triste nouvelle. M. Agniel était et restera une grande figure de la neuropsychologie française.

Link to comment

Je suis également émue de la nouvelle, je ne savais pas qu'il était malade. Je n'ai jamais eu la chance de le rencontrer personnellement, mais on m'en a dit que du bien. En tout cas, son nom restera graver dans les annales de la neuropsychologie française...

Link to comment

Moi j'ai appris la nouvelle subitement en appelant son secrétariat pour des infos sur la SNLF,j'en suis resté sans voix(ne sachant pas non plus qu'il était malade);il laisse derrière lui de nombreux neuropsy qu'il a formé(à travers des stage,des cours en DESS,des colloques)et restera une référence pour chacun de nous je pense..

Link to comment

je suis particulièrement émue et triste en apprenant par ce message la disparition de ce grand Monsieur qui m'a tendu la main quand j'en avais besoin. Je n'oublierais jamais l'année de stage effectuée à ces cotés, les innombrables anecdotes qu'il a pu nous raconter, et l'expérience qu'il appréciait tant partagée. Je savais qu'il avait des ennuis de santé mais je ne savais pas que c'était si grave.

Je lui dit un grand merci vers là-haut pour tout ce qu'il a pu m'apporter durant ma formation et tout au long de mon début de carrière, pour ses lumières et son soutient.

C'est une double perte: d'une part pour la neuropsychologie, mais surtout pour l'homme qu'il était.

Toute mes condoléances à sa famille, sa femme, dont il nous parlait souvent.

MERCI.

Emily DUBOURG

Link to comment
Guest
Add a comment...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

×
×
  • Create New...