Jump to content
Le forum de l'OFPN

 

FORUM PUBLIC

ATTENTION Vous vous trouvez sur la partie PUBLIQUE  du forum et de ce fait, vos propos peuvent être lus par des personnes non adhérentes à l'OFPN et sont référencés par les moteurs de recherche.

Master de Neuropsychologie


Guest Sonia88
 Share

Recommended Posts

Guest Sonia88

Bonjour à tous,

Je suis actuellement en 2ème année de Psycho à Tours. J'envisage de faire un Master de neuropsychologie.

J'ai lu les différentes plaquettes des universités qui proposent le Master de Neuropsycho et celui de Lille 3 m'attire le plus: Neuropsychologie clinique, évaluation périchirurgicale et réhabilitation cognitive.

Quelqu'un a-t-il suivit ses études là bas? pourriez vous m'en dire un peu plus?

Je me posait également une autre question. J'ai remarqué que suivant les masters proposés dans les univesités, les enseignements de licence sont plus ou moins "orienté".

Par exemple, à Tours, les masters proposés sont psychologie du développement, gérontologie, mémoire ... et nous étudions beaucoup cela actuellement et ce depuis l'année dernière.

Qu'en pensez vous? Serait-il utile que je fasse ma 3ème année à Lille?

Merci de votre réponse

Link to comment
Share on other sites

Bonsoir Sonia,

Il y a des membres du forum qui sortent effectivement de Lille 3, j'espère que certains pourront vous répondre.

Pour ma part, j'y ai fait mon cursus jusqu'en maitrise et je connais assez bien leur formation pour y avoir eu des stagiaires.

Peut être pourriez nous dire ce qui vous a plus dans cette plaquette ? Il existe de nombreuses formations qui ont également bonne réputation. Pour ma part, j'ai fait mon DESS à Caen par exemple.

Vous avez raison lorsque vous dites que certaines universités ont un cursus déjà plus orienté neuropsychologie et la question de la L3 est une bonne question. D'une part, il est un fait qu'avoir réalisé son cursus L3-M1 dans l'université où l'on souhaite faire son M2 est un plus : question de réseau, d'enseignements, etc. Je devrais dire "en général" car j'ai souvent eu l'occasion de voir que Lille était une des rares facs à ne pas vraiment privilégier ses étudiants lors de la sélection. Ils sont souvent peu nombreux, au profit d'une diversité géographique plus importante qu'ailleurs.

D'autre part, cette question de la L3 permet d'en poser une seconde : quel est votre projet professionnel. Il ne peut pas être de "rentrer dans le master 2 de Lille3". Dans ce sens, il nous faut souligner que les places sont rares et que la sélection est nationale. Lors de vos dossiers vous aurez à postuler dans la France entière. Suivant vos résultats, vous serez admise dans une ou plusieurs formations mais peut être pas sur Lille par exemple.

Dominique Cazin, Montreal (Canada)

Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...

bonjour,

ce master est en effet très axé sur la rééducation et sur l'évaluation péri-chirurgicale, deux points qui le différencient de la plupart des masters. J'y suis actuellement en M2 et je suis arrivée à Lille pour la L3 et le M1. J'y ai trouvé un énorme avantage de suivre les cours de cette fac dès la L3 car certains enseignements de M1 sont la suite de la L3 (notamment en statistiques) et les enseignements de neuropsychologie et de neurosciences sont assez conséquents dès cette année là. C'est donc ensuite beaucoup plus aisé de suivre en M1 (surtout que lors de cette année, il n'y a pas de compensation, il faut valider toutes les matières y compris les stats!). De plus cela évite un peu la "course au sujet de mémoire" car en arrivant en M1 et ne connaissant personne c'est bien plus difficile de trouver un sujet en début d'année (surtout étant donné le nombre d'étudiants et notamment de nouveaux étudiants en M1).

Mais effectivement la sélection est ensuite nationale : cette année la répartition des M2 est moitié de Lille, moitié d'autres universités.

Bonne continuation

Perrine BERTRAND

CH Le Vinatier - Pédopsychiatrie Unité 6-13 ans - Bron (69) à 50%

Clinsearch - Lyon (69) à 50%

Link to comment
Share on other sites

  • 2 months later...
Guest Eva.B

Bonjour,

Je suis étudiante en L3 et sur le point d'envoyer mon dossier pour accéder au master 1.

Grâce à votre site, j'ai vu qu'il y avait un Master 2 pro spécialité neuropsychologie à Bordeaux et j'étais très enthousiaste mais...

Par curiosité je suis allée consulter les offres d'emploi pour psychologue spécialisé en neuropsychologie et très souvent elles ne concernent que les diplômés de Caen, Lille, Chambéry, Angers et Paris V.

Y a-t-il une raison à cela ? Est-ce que les étudiants diplômés des autres universités ne sont pas considérés ensuite comme des 'neuropsychologues' également ??

Link to comment
Share on other sites

En réalité, personne n'est neuropsychologue ! le diplôme est clui de psychologue, et le Master donne une orientation à notre pratique : en gros, clinique ou neuropsychologie.

Les facs que tu cites sont celles qui ont une très bonne réputation dans le domaine de la neuropsychologie, avec beaucoup d'intervenants actifs au niveau de la littérature.

Personnellement, je n'ai jamais vu d'offres d'emploi avec une mention pour la fac d'origine. Je ne sais pas quelle est ta région d'origine et celle où tu voudrais exercer mais je pense que peu de personnes sont au courant des facs réputées pour ce qui concerne la neuropsycho !

En résumé, je serais toi, je ferais des candidatures dans toutes les facs (c'est comme ça que ça se passe généralement, c'est assez difficile d'entrer en M2, il faut multiplier les opportunités), et tu choisiras ensuite celui qui te plaira le plus ! (en fonction de là où tu es acceptée aussi !)

Virginie Biscay
Service Pédiatrie au CH Grasse,
Cabinet libéral à Mouans-Sartoux (06)

Link to comment
Share on other sites

je suis allée consulter les offres d'emploi pour psychologue spécialisé en neuropsychologie et très souvent elles ne concernent que les diplômés de Caen, Lille, Chambéry, Angers et Paris V.

Je ne suis pas tout à fait d'accord avec toi Virginie. En réalité, si "neuropsychologue ça n'existe pas", psychologue spécialisé en neuropsychologie ça existe et c'est même inscrit sur le diplôme et l'annexe au diplôme, de ces facultés-ci en particulier, et de quelques autres il me semble (j'aurais eu tendance à dire que Bordeaux en faisait partie, mais je ne suis pas affirmative).

Quoi qu'il en soit, Eva, c'est assez facile à vérifier, puisque c'est obligatoirement écrit sur les plaquettes de master 2 des facs.

Personnellement, je n'ai jamais vu d'offres d'emploi avec une mention pour la fac d'origine. Je ne sais pas quelle est ta région d'origine et celle où tu voudrais exercer mais je pense que peu de personnes sont au courant des facs réputées pour ce qui concerne la neuropsycho !

Il en est passé au moins trois, dont une en région centre, la seconde dans l'est, la troisième je ne sais plus, sur le dernier mois...

Véronique Bourrat-Salducci
Membre de la société secrète des membres du mois

Centre de rééducation
Cerbère (66)

Link to comment
Share on other sites

Concernant les formations, je te conseillerais de lire attentivement les plaquettes et de comparer les volumes horaires de neuropsychologie, l'existence ou non d'une recherche, la place du stage dans tout ça et la variété des populations qui sont abordées.

Le meilleur master, c'est un compromis entre ces différentes variables.

Pour ma part, je n'ai jamais vu d'offre d'emploi qui cible sur une université. Véronique, tu en as déjà vu visiblement mais je pense que cela reste très très marginal, trop pour être un critère de sélection en soi. On peut rassurer Eva.B sur ce plan je pense.

Je me permets d'ajouter un avis tout à fait personnel sur les masters pro. Il y en a qui demandent la réalisation d'une recherche universitaire très aboutie et d'autres qui orientent les travaux de l'étudiant vers des aspects plus concrets, ou plus en lien avec le terrain de stage. Compte tenu de la durée d'une année universitaire, je trouve dommage que l'on oblige certains étudiants à bosser plus d'heures sur une intro théorique ou la programmation d'une tâche d'amorçage sémantique que sur des études de cas ou des lectures cliniques. Au final, je me demande parfois à qui profite vraiment tout ce temps de recherche : le futur clinicien ou le labo de recherche ?

  • Like 1

Dominique Cazin, Montreal (Canada)

Link to comment
Share on other sites

Guest Eva.B

Merci pour vos réponses je suis ravie d'apprendre que ces offres sont des cas isolés.

En effet je pense que je fais un choix risqué mais ce qui me plait à Bordeaux c'est justement qu'un certain nombre d'heures sont consacrées à "Ouvrir les étudiants à la nécessité du partage pluridisciplinaire en psychologie clinique."

(Et quand je vois le carton rouge pour la vidéo de Sibony je me dis que c'est un choix qui se défend !! enfin même si ça peut être dangereux, car à la sortie du M1 de Bordeaux j'imagine que les 5 UFR pré-cités doivent un peu tiquer quand on leur envoie un dossier d'entrée en M2)

je trouve dommage que l'on oblige certains étudiants à bosser plus d'heures sur une intro théorique ou la programmation d'une tâche d'amorçage sémantique [...] Au final, je me demande parfois à qui profite vraiment tout ce temps de recherche

... Dans mon cas en L3 c'était environ 150 heures de travail imposé, plus ou moins individuel, sur l'amorçage syntaxique... c'est sur qu'on a pas compris ce qui nous tombait dessus ! (sans parler des participations 'consenties' mais pourtant obligatoires aux expériences menées au labo). Ca m'a permis de prendre conscience du phénomène que vous décrivez... Mais malheureusement on ne peut pas savoir comment l'enseignement se passe dans certaines fac avant de l'avoir vécu car les enseignants sont plutôt discrets sur le sujet (et les étudiants sont assez intelligents pour ne pas se prononcer.)

Link to comment
Share on other sites

à la sortie du M1 de Bordeaux j'imagine que les 5 UFR pré-cités doivent un peu tiquer quand on leur envoie un dossier d'entrée en M2)

Au moins de ce côté ne t'inquiète pas : je pense que la plupart des candidatures pour le M2 arrivant dans ces universités proviennent de toute la France.

Je ne sais pas quels sont les autres avis, mais j'ai tout de même l'impression qu'une promo de M2, quelle que soit la fac, est vient souvent d'horizons différents.

Véronique Bourrat-Salducci
Membre de la société secrète des membres du mois

Centre de rééducation
Cerbère (66)

Link to comment
Share on other sites

Il y a des facs qui ouvrent plus ou moins leur promo aux autres régions je pense.

Jusqu'à il y a peu, Lille 3 recrutait préférentiellement dans les autres régions, au détriment des étudiants de Lille. Lorsque j'ai fait mon DESS à Caen, la proportion d'étudiants locaux était importante et parmi ceux qui ne venaient pas de Caen, certains avaient fait leur mémoire avec un membre de l'équipe de Caen quand même. J'ai entendu dire que sur Paris 5, c'était un peu la même chose.. beaucoup d'étudiants locaux.

A la base, pourtant, le master doit effectivement avoir une visée nationale. Certaines facs tentent d'inclure un pourcentage fixe d'étudiants des autres régions. D'autres ont même des places pour les reconvertis ou les profils atypiques... C'est de la cuisine interne où les règles du jeu ne sont pas toutes connues des joueurs ma foi :D

Dominique Cazin, Montreal (Canada)

Link to comment
Share on other sites

Pour les dossier d'inscription en M2 ce qui pose le plus gros pb c'est de devoir avoir un stage et même un maître de mémoire.

Quand j'ai voulu postulé sur Lille ou Paris en 2007 je me suis retrouvé tout penaud.

Comment s'engager avec quelqu'un avant même de savoir si nous serons accepter dans le M2 ??? (illogique quand même, surtout si on habite à 700 km!!!!)

Les M2 qui demandent au préalable un lieu de stage dans les dossiers sont plutôt favorable aux candidats locaux.

A lyon par exemple j'ai été refusé car pas de stage, a Paris je me suis trouvé en liste d'attente (peut être pour les mêmes raisons) mais bon par chance j'ai pu être pris à Chambé (ce que je souhaitais).

Je te conseille donc Eva de ne pas hésiter sur tes demandes de M2

Florent Gros-Balthazard

Pôle "Les passerelles d'Ô" (FAM "Les Fontaines d'Ô"- SAVS "Lou Camin")

Montpellier (34)

Link to comment
Share on other sites

En effet j'ai eu les mêmes problèmes que Florent, recalée parce que je n'avais pas de stage pour le M2 au moment de l'envoi du dossier.

Après pour Chambé je crois qu'ils ont tendance à recruter très local.

Dans notre promo nous étions une majorité à avoir fait le M1 à Chambé puis il y avait pas d'étudiants de Grenoble les autres universités vraiment très très peu représentées.

Concernant les annonces, j'en ai vu qui précise certains masters, seulement je doute de la légalité de ce genre de pratique (discrimination à l'embauche?!scratch:mmm:)

Le meilleur conseil à te donner est de postuler dans de nombreuses universités pour mettre toutes les chances de ton côté et si tu es prise dans plusieurs facs cela te laisse le choix en fonction de ce qui correspond le plus à tes attentes.

Bon courage parce que ce ne sont pas les meilleurs moments au cours de notre cursus. :D

Link to comment
Share on other sites

et puis pour relativiser, l'offre à Nancy en neuropsy enfant, qui avait cité les cinq masters en question, a été pourvu par quelqu'un qui sortait de Strasbourg. Son expérience a primé...:pom:

Lucille Eloy

Link to comment
Share on other sites

Rien à voir avec la discussion (je m'en excuse) :

Florent, c'est bien toi ui bosse aux fontaines d'eau ?

Véronique Bourrat-Salducci
Membre de la société secrète des membres du mois

Centre de rééducation
Cerbère (66)

Link to comment
Share on other sites

Sinon, les Masters belges (oui, évidemment, je parle de ce que je connais ;)) ne font pas de sélection comme en France... pour certaines personnes qui peinent à faire accepter le dossier, ca peut permettre d'économiser du temps... A ma connaissance, pour les francophones, il y a :

Louvain-La-Neuve (UCL)

Liège (ULg)

Bruxelles (ULB)

C'est sans doute un avis tronqué (puisque j'y étais) mais l'UCL offrait pour moi il y a encore peu la possibilité d'avoir des cours avec pas mal de pointures en même temps... Dont des cliniciens aussi, ce qui est important. Dommage, par exemple, Seron n'enseigne plus depuis l'année passée :pom:

Pis y'a la bière et le choco !

Pierre Leclef - Neuropsychologue

Cabinet de Neuropsychologie à Nevers (58) : www.neuropsychologue-nevers.fr / 07 68 16 53 62

Membre de la société secrète des membres du mois

----------------------------

Regroupement régional : APNB

----------------------------------------------

Eternel impulsif - ne m'en veuillez pas (trop)

Link to comment
Share on other sites

Encore le choco !!! :pom:

Véronique Bourrat-Salducci
Membre de la société secrète des membres du mois

Centre de rééducation
Cerbère (66)

Link to comment
Share on other sites

J Lorsque j'ai fait mon DESS à Caen, la proportion d'étudiants locaux était importante et parmi ceux qui ne venaient pas de Caen, certains avaient fait leur mémoire avec un membre de l'équipe de Caen quand même. J'ai entendu dire que sur Paris 5, c'était un peu la même chose.. beaucoup d'étudiants locaux.

Tu l'a fait qd déja ton M2? moi je l'ai fait à Caen promo 2007 (diplomée en 2008) et ils ouvraient clairement vers l'ext.. on était bien prévenu en M1 qu'on ne serait pas du tt prioritaire.. j'ai l'impression qu'ils ont une politique de mixité avec un quota, minimum 50% de l'extérieur.. et la plupart avaient des lieux de stage en dehors région.. si l'étudiant peut justifier qu'il pourra effectuer trajets etc, pas de soucis.

:rolleyes:

Link to comment
Share on other sites

Rien à voir avec la discussion (je m'en excuse) :

Florent, c'est bien toi ui bosse aux fontaines d'eau ?

Oui pourquoi cette question ??

Florent Gros-Balthazard

Pôle "Les passerelles d'Ô" (FAM "Les Fontaines d'Ô"- SAVS "Lou Camin")

Montpellier (34)

Link to comment
Share on other sites

Je t'envoie un MP Florent

Véronique Bourrat-Salducci
Membre de la société secrète des membres du mois

Centre de rééducation
Cerbère (66)

Link to comment
Share on other sites

  • 4 months later...
Guest Eve05

Salut à tous !

Je viens actuellement de réussir mon Master 1 de neuropsychologie à Aix en provence.

Je suis reçu en Master 2 à Lyon 2 et à Paris 5...

Pouvez-vous me conseillez concernant ces 2 master ?

Merci beaucoup !

Eve

Link to comment
Share on other sites

Je n'ai pas eu de retour très positif du master 2 de Lyon 2 (très mauvaise organisation, stress +++, pas assez de cours pratique).

Je ne connais pas le master de Paris.

Emilie DI ZAZZO

0,7 ETP (congé parental partiel)                                                                                                          Consultation Mémoire - Hôpital de jour - SSR (Albigny sur Saône - 69)

Gestion du site internet de Neuropsy-Rhône

Link to comment
Share on other sites

Un conseil sur cette question : regardez bien les plaquettes des deux universités avant de choisir.

Pour moi, un bon master doit être dirigé par quelqu'un qui a pratiqué la discipline, qui est entouré d'une vraie équipe de cliniciens, qui met l'accent sur le stage et non sur un mémoire qui ne servira que l'équipe de recherche locale...

Avez vous des pistes pour votre (vos) stage(s) ? Ca risque de se compliquer de trouver un terrain de stage enrichissant pour la rentrée et je pense que votre possibilité d'intégrer un lieu de stage de bonne qualité doit également rentrer en ligne de compte. Participer à une bonne formation mais la mettre en pratique sur un mauvais lieu de stage ne sera pas très épanouissant je pense... Je favoriserais l'inverse si je devais faire un choix je pense, une part importante de vos connaissances sera acquise sur le terrain. Les étudiants négligent parfois cet aspect du master 2, ce qu'ils regrettent par la suite !

  • Like 2

Dominique Cazin, Montreal (Canada)

Link to comment
Share on other sites

Guest Eve05

merci pour ces 1eres réponses !

Bon, pour le moment, je penche plus pour le master de Paris dont j'ai eu d'avantage de retours positifs.

Je me laisse encore quelques jours pour y réfléchir !

Merci merci ^^

Link to comment
Share on other sites

oui, je suis d'accord avec Dominique, j'insiste à mon tour sur l'importance du lieu de stage!!!!!! Expérience que ne remplacera jamais des heures de cours ou de lectures théoriques.

ET n'hésite pas à bien échanger avec ton maître de stage avant de commencer afin de t'assurer qu'il sera bien disponible pour toi et investi dans ta formation (j'ai eu quelques mésaventures à ce sujet)

Alexandra FAUQUET

50% au sein d'un Centre d'action Médico-Sociale Précoce (CAMSP, hôpital d'Aubagne)

50% au sein d'une Equipe de Référence pour l'Evaluation de l'Autisme (EREA, hôpital Valvert, Marseille)

Link to comment
Share on other sites

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

×
×
  • Create New...