Jump to content
Le forum de l'OFPN

 

Congrès National de Neuropsychologie Clinique APPEL A COMMUNICATION

Vous avez été nombreux/ses à vous inscrire pour le CNNC d'octobre 2021 à Rennes et l'ensemble des bénévoles de l'OFPN vous en remercie !
Ce fut une longue réflexion que de décider du maintien en présentiel ou non, votre engouement nous a rassuré dans ce choix, nous nous retrouverons très bientôt en chair et en os !


Pensez à consulter le site du CNNC (http://www.cnnc.fr/ ) pour organiser votre venue en toute sérénité : informations sur les restrictions sanitaires, conseils transports et lieux d'hébergement, accessibilité, etc. 

 

N'hésitez pas à signaler votre présence aux autres membres via la calendrier : https://www.neuropsychologie.fr/calendar/event/527-congrès-national-de-neuropsychologie-clinique-2021/

L'observatoire

  • entries
    327
  • comments
    617
  • views
    29,156

A quoi ça sert de diagnostiquer les Alzheimer?


DominiqueC

3,021 views

 Share

Le magazine Slate.fr, sous la plume de Jean-Yves Nau (journaliste et docteur en Médecine), nous apprend que le collège national des généralistes enseignants dans un communiqué daté du 19 juin, s'insurge contre une recommandation de la Haute Autorité de santé (HAS) demandant aux médecins généralistes de «faire un diagnostic précoce», notamment en cas de troubles de la mémoire, y compris en cas de troubles cognitifs légers (TCL) (avec un risque d'évolution vers la démence non négligeable, mais mal évaluée).

«Alors que la démarche diagnostic est complexe, la Haute Autorité de santé ne précise pas les critères diagnostiques des troubles cognitifs légers, explique le collège. Ce flou peut conduire à des prises en charge variables en soins primaires et mener à des bilans neuropsychologiques parfois invasifs, alors qu'il n'existe aucun traitement validé de ces troubles.»

La suite sur Slate.fr - Faut-il vous annoncer que vous allez être victimes de cette maladie quand on n’a rien à vous proposer ? Les généralistes annoncent qu’ils refusent de faire ce qu’on leur recommande - http://www.slate.fr/...iquer-alzheimer

 Share

3 Comments


Recommended Comments

Très interessant!

Mais la question n'est-elle pas plutôt: faut-il diagnostiquer les TCL? Bonne question en effet...

Et les médecins traitants sont-ils les mieux placés pour porter ce diagnostique?

Ne serait-il pas mieux de commencer par diagnostiquer ceux qui sont déments avant d'essayer de diagnostiquer ceux qui ne le sont pas encore?

  • Like 2
Link to comment

@, Je crois comprendre ce qu'entend l'auteur par "invasif". Une évaluation n'est jamais anodine. On met à jour des difficultés, on sollicite le patient sur une longue durée, l'anamnèse et les tests peuvent être vécus de manière douloureuse, je crois qu'il faut admettre qu'une consultation neuropsychologique n'est pas rien, ni pour le patient, ni pour les proches.

C'est dans ce sens qu'est souligné le danger d'une pratique systématique du dépistage. La consultation neuropsychologique ne peut être réalisée "pour voir". Soit il y a des indications sérieuses et dans ce cas, on démarre la procédure, soit les indications ne sont pas suffisantes ou les bénéfices attendus sont très faibles et dans ce cas, il faut se dire qu'il est aussi possible de s'abstenir.

  • Like 4
Link to comment
Guest
Add a comment...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

×
×
  • Create New...