Appel à Commmunication pour le N° 8 des Cahiers de Neuropsychologie Clinique

CNC.jpg

COVID-19 : Retours d'expériences et Post-confinement

 

Le Comité d'Edition et de Rédaction des Cahiers de Neuropsychologie Clinique vous propose de lui faire parvenir avant le 17 Octobre 2020

vos propositions de communication sur ce thème

à l'adresse cahiers[at]ofpn.fr

 

CNC.jpg

L'observatoire

  • entries
    327
  • comments
    616
  • views
    21,558

Perception bistable : l'epreuve du cube de Necker


DominiqueC

9,278 views

Le cube de Necker est une illusion d'optique, datant de 1832 et que l'on doit au cristallographe suisse Louis Albert Necker.

Le cube de Necker est un dessin ambigu, en perspective cavalière. Quand deux lignes se croisent, le dessin ne montre pas laquelle est devant et laquelle est derrière. Ceci rend le dessin ambigu ; il peut être interprété de deux manières différentes. Quand une personne observe le dessin, elle remarquera alternativement chacune des deux interprétations valides. Sa propriété la plus intéressante est donc une perception multistable.

Il serait impossible, au système perceptif humain, de ne percevoir qu'une forme sur les deux possibilités qu'offre le cube de Necker. Vous pensez pouvoir faire autrement ? Cognitive Daily nous offre une vidéo très simple permettant de tester ce phénomène de perception bistable !

Selon Dave Munger, rédacteur du blog Cognitive Daily, même lorsqu'une personne tente de garder une perception stable, le switch s'effectuerait toutes les 15 secondes environ. L'effet clignotant rend plus difficile l'exercice mais même sur une figure fixe, il est impossible de garder une perception unique du cube.

Quel type de processus est en jeu dans ce mécanisme ? certains défendent une approche bottom-up tandis que d'autres y voient un effet top-down. Mugner cite un article intéressant de Kornmeier, Hein & Michael Bach sur cette question : Kornmeier, J. et al., Multistable perception: When bottom-up and top-down coincide, Brain and Cognition, 2008

Au final, la question la plus importante reste peut être celle-ci : et vous ? vous tenez combien de temps avant de voir le cube changer ?

PS : il parait que la méditation pourrait sérieusement aider ...n'y aurait il pas un membre "zen" parmi nous pour nous raconter ??

Source : http://scienceblogs.com/cognitivedaily/2008/11/seeing_illusions_in_two_differ.php

5 Comments


Recommended Comments

Mon collègue doctorant réalise justement sa thèse sur la bistabilité (issue de la rivalité binoculaire dans son cas) et se pose la question des phénomènes top-down ou bottom-up; On connaît par exemple l'effet des saccades occulaires et autres "clignements des yeux" dans ce type de perception (i.e: essayez par exemple de cligner des yeux entre chaque flash de l'illusion du cube de Necker présenté ci-dessus, votre perception bistable s'en trouvera affectée...)

L'article que tu cites Dominique (de Karnomeier et al., 2008 ) est intéressant, bien qu'au final il ne réponde pas vraiment à la question puisque (grosso modo) leurs résultats finaux indiquent que... tout dépend des définitions sous-jacentes que nous donnons aux termes top-down & bottom-up! ;)

Bref, je pourrais (j'espère) peut être vous en dire un peu plus d'ici à Mai 09 lorsque mon collègue aura quelques résultats de manip's au point pour notre congrès US sur la vision!!

Link to comment
DominiqueC

Posted

Quelle chance de t'avoir Marie !

Au passage, tu es stable pendant combien de secondes ? moi, je peine à rester sur une perception pendant plus de 6 secondes...

Link to comment

Comme toi, je peux rester entre 6 et 8 secondes dans le cas présenté ici, quand l'image est statique je peux rester un peu plus longtemps (mais apparemment j'ai un petit problème avec la stéropsie (i.e. mon très cher collègue ne veut plus de moi pour ses manips'!) donc mes "performances" sont à "interpréter avec précautions" ) ;)

Link to comment

Rigolo. J'ai essayé la vidéo en vision monoculaire et en me mettant assez près de l'écran. Et bien, dans ces conditions, je peux aussi garder la même orientation 6 à 8 fois au début. Mais, lorsque le changement se fait, il se répète quasi à chaque fois : je ne peux (façon de parler) maintenir une orientation que au maximum deux fois.

Suis-je un cas, docteur ?... ;)

Link to comment
Guest
Add a comment...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.