L'observatoire

  • billets
    327
  • commentaires
    614
  • vues
    6 988

Billets dans ce blog

 

Brenda Milner - doctorat honoris causa

Madame Brenda Milner est née le 15 juillet 1918 à Manchester, en Angleterre. Aujourd'hui âgée de 91 ans, elle poursuit toujours ses travaux de recherche dans le domaine de la neuropsychologie. Elle est la fondatrice du Département de psychologie de l'Institut neurologique de Montréal (INM). Depuis 1993, elle est titulaire de la Chaire Dorothy J. Killam à l'INM et, depuis 1970, professeure au Département de neurologie et de neurochirurgie de l'Université McGill.

DominiqueC

DominiqueC

 

Non, l'autonomie ne s’entraîne pas !

Je partage avec vous ma stupéfaction d'aujourd'hui... En pleine recherche sur des questions qui tournent autour de l'autonomie, je consulte quelques sites dont Wikipedia. Bien sûr, l'encyclopédie en ligne comporte une page sur l'autonomie mais elle contient en fait bien plus que ça ! Comme moi, vous serez surement étonné d'apprendre que l'autonomie peut s'exercer, s'améliorer grâce à des jeux... Rien ne nous permet de mettre en cause les deux sociétés citées dans l'article mais il n’empêche que cet histoire nous montre à quel point Wikipedia peut être détourné de son but premier. Qu'il s'agisse d'améliorer sa visibilité de manière artificielle ou de peser sur certaines représentations sociales, ce système collaboratif montre ici ses limites. Je ne peux qu'affirmer avec force que non, l'autonomie ne s’entraîne pas et que non, la mémoire n'est pas un muscle. La page en question: http://fr.wikipedia.org/wiki/Autonomie

DominiqueC

DominiqueC

 

Revue de Neuropsychologie Déc 2009, Vol 1 (4)

Un peu en retard.. voici les articles de la Revue de Neuropsychologie, déc 2009, Vol 1 (4) Comme d'habitude, un article est en version téléchargeable gratuitement: Syndrome de négligence spatiale unilatérale : d’un polymorphisme clinique vers un polymorphisme thérapeutique - Sophie Jacquin-Courtois, Gilles Rode, Jacques Luauté, Laure Pisella, Alessandro Farne, Jacintha O’Shea, Dominique Boisson, Yves Rossetti

Marie.M

Marie.M

 

Association de personnes cérébrolésées, de leurs familles et des aidants

Je suis tombé sur un site très très intéressant, réalisé par l'association RevivreASBL - Association de personnes cérébrolésées, de leurs familles et des aidants. Outre l'idée même que des patients, aidants et familles puissent investir la toile de cette manière, le site contient de nombreux documents. Parmi les documents disponibles, de nombreux fascicules ont été rédigés par des neuropsychologues et psychologues cliniciens comme par exemple: Aptitude à la conduite automobile et personnes cérébrolésées La rééducation des troubles de la mémoire Des mots aux phrases, des phrases aux énoncés, d'où proviennent les malentendus ? La cérébrolésion, un deuil bien compliqué... N'hésitez pas à consulter également leur magazine, le dernier numéro en date est vraiment très intéressant également. Merci à toutes les personnes qui réalisent ce site et vive la Belgique ma foi Le lien: http://www.revivreasbl.be/fascicules.html

DominiqueC

DominiqueC

 

Ig Nobels 2010

Comme chaque année, avant que les "vrais" Prix Nobels ne soient décernés, a lieu la cérémonie des Ig Nobels: des travaux scientifiques drôles ou effrayants, dérisoirs ou non, sont couronnés sous la houlette du magazine Improbable Research. Vous pouvez retrouver la cérémonie filmée ici et en attendant, voici le palmarès! L'Ig Nobel d'ingénierie a été décerné à K. Acevedo-Whitehouse, A. Rocha-Gosselin et D. Gendron. Ils ont conçu un petit hélicoptère qui permet de collecter le mucus et les gaz expirés par des baleines sans se salir ni se mouiller les mains (démonstration ici). Dans la catégorie Management, A. Pluchino, A. Rapisarda et C. Garofalo ont montré qu'une organisation gagnerait en efficacité si les promotions hiérarchiques étaient faites de manière aléatoire (selon le principe de Peter selon lequel tout employé s'élève dans la hiérarchie jusqu'à son niveau d'incompétence maximum). Pour l'Ig Nobel de physique, L.Parkin, S.Williams & P.Priest ont démontré que porter des chaussettes à l'extérieur limitait le risque de chute sur un sol gelé (voir ici). Pour l'Ig Nobel de biologie, L. Zhang, M. Tan, G.Zhu, et al. ont publié l'an passé une étude sur la pratique de la fellation chez les chauves-souris (étude qui a fait grand bruit lors de sa parrution...) L’Ig Nobel de la paix concerne la douleur. Qui n’a jamais insulté la Terre entière, de bon matin, en se cognant un orteil dans la porte de la salle de bain ? R. Stephens, J. Atkins et A. Kingston l'affirment, jurer est un bon moyen d’augmenter sa tolérance à la douleur. Un phénomène qui n’avait jusqu’alors jamais été étudié. L’Ig Nobel de santé publique a été décerné à Manuel Barbeito, Charles Mathews et Larry Taylor pour leurs travaux sur les microbes qui s’accrochent au scientifique barbu. Ils ont montré que certaines bestioles que l’on trouve dans les laboratoires de microbiologie s’installaient durablement dans les poils de celui qui les manipule. L’Ig Nobel d’économie est collectif et couronne l’ensemble de l’œuvre des lauréats. Les dirigeants de Goldman Sachs, AIG, Lehman Brothers, Bear Stearns, Merrill Lynch et Magnetar l’ont bien mérité puisqu’ils ont “créé et promu de nouvelles manières d’investir de l’argent en maximisant les gains financiers et en minimisant le risque pour l’économie mondiale, ou une portion de celle-ci”. Bizarrement, et contrairement à tous les autres lauréats, aucun d’entre eux n’est venu récupérer le prix Dans la catégorie médecine, Simon Rietveld et Ilja van Beest ont été couronnés pour leur étude sur l’influence des montagnes russes sur l’asthme. Les résultats de leurs travaux suggèrent que les difficultés respiratoires – la dyspnée – varie en fonction de l’état émotionnel des patientes étudiées.

Marie.M

Marie.M

 

sep 17 2010 Biomarqueurs - entretien fictif entre un médecin et son patient

Beaucoup est dit et écrit à propos des marqueurs biologiques, des nouvelles méthodes visant à améliorer le diagnostic de la maladie d'alzheimer par exemple. Le blog "Le mythe de la maladie d'Alzheimer" a traduit ce qui pourrait être un échange entre un médecin et son patient inquiet de ses troubles de la mémoire dans un futur proche... Je vous livre ici un passage de l'échange tant il résume parfaitement la situation de mon point de vue et je vous invite à lire la suite dans le lien qui suit. La suite : http://mythe-alzheimer.over-blog.com/article-un-entretien-fictif-entre-un-patient-et-son-medecin-dans-le-nouveau-monde-des-biomarqueurs-de-la-maladie-d-alzheimer-55730292.html

DominiqueC

DominiqueC

 

La stimulation intellectuelle pourrait-elle accélerer la progression de la démence?

Le site de Discovery rapporte une étude réalisée par un neuropsychologue sur les effets de la stimulation intellectuelle sur le vieillissement cognitif. Si la stimulation pourrait potentiellement être un facteur de protection (quoique mise en cause récemment - voir mon précédent blog), il semblerait que lorsque la démence est installée, le déclin cognitif serait plus rapide. http://news.discovery.com/human/brain-exercises-dementia.html#mkcpgn=rssnws1 J'ai déjà lu un article démontrant un effet similaire à propos de l'effet de l'éducation (j'aimerais bien retrouver l'article si cela vous sonne une cloche). On y suggérait que la réserve cognitive pouvait retarder la survenue de la démence mais qu'en contre-partie, les patients plus scolarisés démontrait un déclin cognitif plus rapide que le groupe de sujet moins scolarisé.

Steve

Steve

 

Alzheimer: bien peu de moyen de prévenir la survenue de la maladie

La conférence "Preventing Alzheimer’s Disease and Cognitive Decline" a eu lieu en avril dernier. Un panel de scientifique ont analysé toutes les études qui se sont intéressés aux facteurs pouvant prévenirs ou modifier la progression de la maladie d'Alzheimer: effets de l'exercice, de la stimulation cognitive, des variables nutritionnelles, de la socialisation, des médicaments anti-inflammatoires ou pour traiter différentes vasculopathies (cholesterol, hypertension). Aucune évidence scientifique ne permet de démonter de lien positif . Voici l'article paru dans le NY Times: http://www.nytimes.com/2010/08/29/health/research/29prevent.html?_r=1 Et voici le document issu de la conférence: http://consensus.nih.gov/2010/docs/alz/ALZ_Final_Statement.pdf

Steve

Steve

 

Documentaire BBC sur Henry Molaison

Comme je l'ai indiqué dans l'article sur L'incroyable parcours du cerveau d'Henry Molaison, la BBC a mis en ligne un documentaire audio sur la vie de H.M. Le documentaire est en anglais mais facilement accessible et terriblement intéressant. Etant donné qu'il ne reste qu'une semaine sur le site de la BBC, je le laisse ici pour que chacun puisse avoir le temps de le découvrir ! http://www.bbc.co.uk/iplayer/episode/b00t6zqv/Case_Study_Series_2_HM_The_Man_Who_Couldnt_Remember/

DominiqueC

DominiqueC

 

Un autre échec dans la recherche de traîtement contre la maladie d'Alzheimer

Selon le NY Times, Eli Lilly & Company a annoncé l'échec de leur médicament, censé diminuer le nombre de plaques amiloïdes chez les patients atteints de la maladie d'Alzheimer, après qu'ils eurent constaté un plus grand déclin cognitif chez patients comparativement au groupe recevant un placébo. http://prescriptions.blogs.nytimes.com/2010/08/17/lilly-halts-alzheimers-drug-trial/?hp

Steve

Steve

 

nouvelle méthode diagnostique de la maladie d'Alzheimer?

Le NY Times rapporte les résultats d'une nouvelle étude, qui sera publiée cette semaine dans la revue Annals of Neurology, à propos de l'analyse du liquide céphalo-rachidien pour cerner les patients atteints de la maladie d'Alzheimer. Personnellement, je crois qu'on est encore loin d'être en mesure d'utiliser de tes outils diagnostiques en clinique, mais la perçée (sans faire de jeu de mot) scientifique est intéressante! http://www.nytimes.com/2010/08/10/health/research/10spinal.html?_r=1&emc=eta1

Steve

Steve

 

Mini-Mental State Examination, 2nd Edition

ParInc, l'un des plus grands éditeurs de tests psychométriques, utilise Twitter pour annoncer ses nouveautés. Ainsi, à la date du 3 juin dernier, l'éditeur a annoncé la sortie d'une nouvelle version du très célèbre MMSE. Que se cache-t'il derrière cette nouvelle version ? c'est ce que j'ai essayé de trouver sur le net puisque je ne possède pas cette seconde édition. Or donc, voici ce que j'ai pu lire sur ce nouveau MMSE : Le MMSE a été découpé en trois versions : style="margin: 4px 10px 6px 4px; box-shadow: 1px 1px 10px #555">Une version standard (10-15mn) : elle est identique dans sa forme et sa méthode de cotation au MMSE, en 30 points donc. Les trois mots à mémoriser ont été changés pour des mots plus difficiles à retenir et plus aptes à la traduction dans d’autres langues. La phrase à répéter a également été modifiée. Il faut savoir que dans la version originale, il ne s’agit pas d’une phrase absurde, elle ne l’a été qu’à cause de la traduction. Sa modification permet donc d’obtenir une traduction plus fiable et donc une phrase qui gagne en sens. L’épreuve de compréhension, enfin, a été modifiée (aucune information sur la modification par contre) pour minimiser l’impact moteur qui pouvait léser certains patients incapables de plier une feuille, de saisir un papier, etc. Une version courte (!) (5 mn) : cette version en 16 items est compose des items Registration, Orientation to Time, Orientation to Place et Recall tasks. Les éditeurs avancent un intérêt certain dans le domaine de la recherche.. comme si le MMSE n’était déjà pas suffisamment réducteur et utilisé à outrance dans les études de psychopharma par exemple où l’on nous parle d’effets importants sur la cognition avec ce simple screening… Une version “longue” (20mn) : justifiée par les effets plafonds de l’épreuve, le MMSE passe dans cette version à 90 items dans l’optique de détecter les syndromes démentiels mais aussi les troubles cognitifs légers. Pour arriver à 90 items, le MMSE se voit accompagné de deux nouvelles épreuves : -Story Memory : rappel immédiat d’une courte histoire -Processing Speed : une épreuve de vitesse de traitement sous la forme d’un symbol-digit coding task. Un peu comme dans l’épreuve des codes, une grille en plastique est fournie pour faciliter la correction de cette épreuve. Le MMSE est, enfin, fourni avec une forme parallèle. Pour résumer, le MMSE reste très comparable à sa première version. Folstein a pris en compte les principales critiques qui étaient surtout liées aux problèmes de traduction même si on aurait bien apprécié une modification de la partie orientation à mon avis. Une modification en profondeur de l'épreuve de mémoire aurait été intéressante mais à ce rythme, ca n'aurait très vite plus été le MMSE Je me demande un peu quel profil de professionnels utilisera la version longue : trop longue pour les médecins, toujours trop courte pour les psychologues... Peut être verra t'on cette nouvelle version supplanter la BEC chez les gériatres ? l'avenir nous le dira ! A savoir que l'éditeur prévoit à la rentrée deux traductions officielles pour le MMSE-2 : l'italien et l'allemand.. En France, on a l'habitude : on fera avec les moyens du bord ! Pour finir, ParInc a eu la bonne idée d'ouvrir un blog. Vous pouvez y retrouver une courte interview de Marshall Folstein et sa femme Susan à propos du MMSE et de leur nouvelle version : http://parincblog.wordpress.com/2010/06/08/meet-the-mmse-mmse-2-authors-marshal-f-folstein-md-susan-e-folstein-md/

DominiqueC

DominiqueC

 

Frais d'inscription illégaux pour les Masters 2

Ce billet arrive un peu tard mais tant pis ! Je pense que plus l'information sera relayée et disponible sur Internet, moins nous verrons ce genre de pratique dans le futur ! C'est France Info qui révèle, via un recensement de l'UNEF, les différentes universités qui font payer des frais illégaux de droits d’inscription. La pratique n'est pas nouvelle, je me souviens qu'à l'époque où je postulais pour les DESS de neuropsychologie, Lille 3 s'était retrouvée épinglée pour des frais de dossiers demandés au dépôt du dossier de candidature. Les étudiants payaient alors même que la grande majorité d'entre eux n'avait pas l'autorisation de s'inscrire en DESS par la suite... En gros, les malheureux qui ne rentraient pas en DESS finançaient les études des heureux élus Bref, les choses ont rapidement été modifiées par la suite mais il semble donc que des universités fassent de la résistance ! En consultant le dossier de l'UNEF, j'ai relevé plusieurs masters de Psychologie qui pratiquent encore le dossier de candidature payant : Lyon 2 et Bordeaux 2. Pour la première université, les frais illégaux se montent à 30€ et concernent les masters de psychologie et de sciences cognitives suivant : - Master 2 Psychologie Spécialité « Psychologie de la Santé » - Master 2 Psychologie Spécialité Psychopathologie et psychologie clinique - Master 2 Sciences cognitives Spécialité Professionnelle Sciences Cognitives appliquées - Master 2 Sciences Cognitives Pour Bordeaux 2, la somme est symbolique mais il n'empêche.. Toutes les inscriptions en cursus de Psychologie et de Sociologie sont majorées de 3,05€. Le document est à consulter à cette adresse : http://www.france-info.com/IMG/pdf/Dossier_FII_2010_palmares.pdf L'information à retenir pour les étudiants qui postulent en Master 2 est la suivante : les frais de dossiers sont illégaux !! Vous ne devez pas verser un centime lors de votre dépôt de dossier... (Jurisprudence du recours de l’UNEF contre l’université de Paris 11 en 2005).

DominiqueC

DominiqueC

 

Quand le Réseau Mémoire Aloïs fait sa publicité

Je suis tombé sur une etonnante publicité visuelle pour Le Réseau Mémoire Aloïs sur Dailymotion. Le réseau met donc en images l'histoire de deux personnes âgées : M. Rapido et M. Parapido, l'un bénéficiant du réseau, l'autre d'une consultation mémoire hospitalière... Sur la forme, l'histoire me semble vraiment longue et les bruitages sont agaçants assez rapidement. Sur le fond, je trouve vraiment maladroit d'opposer deux systèmes de prise en charge avec des données caricaturales sur certains points (8 mois pour consulter un neuropsychologue à l'hopital...), le destin des deux personnes âgées, l'une (réseau Aloïs) allant bien, l'autre (qui a été orientée à l'hopital) étant visiblement à bout de souffle, etc. Je me demande si dans les années qui viennent, avec les mutations du système de santé, nous verrons arriver sur nos écrans de télévision des publicités des publicités pour tel ou tel hôpital, un peu à la manière des grandes marques qui se battent à coup de comparatif. http://www.dailymotion.com/video/xdgbec_l-histoire-de-m-rapido-et-de-m-para_lifestyle

DominiqueC

DominiqueC

 

Alzheimer - je retourne vivre chez mes parents

Nelly Chemin est au centre d'un reportage, en compagnie de sa mère atteinte de la maladie d'Alzheimer. Le document a été réalisé par Hervé Brèque (diffusion le 8 mars 2010 sur France 3). Nelly Chemin a donc décidé de retourner vivre chez sa mère afin de la retirer de la maison de retraite qui s'occupait d'elle. Le reportage tourne autour de leur quotidien et de ce qui a guidé ce choix si particulier. Sachez qu'il existe un blog sur cette histoire : http://www.alzheimeretnous.blogspot.com/ http://www.dailymotion.com/video/xd4nmd_alzheimer-je-retourne-vivre-chez-me_webcam

DominiqueC

DominiqueC

 

A Compendium of Tests, Scales & Questionnaires

Un nouveau compendium est maintenant disponible sous l'intitulé : Compendium of Tests, Scales and Questionnaires: The Practitioner's Guide to Measuring Outcomes After Acquired Brain Impairment. Edité chez Psychology Press, cette nouvelle référence en psychométrie se présente dans un format assez classique pour le thème : la première section s'intéresse à la méthodologie, la seconde présente la classification sur laquelle repose le compendium (International Classification of Functioning, Disability and Health (ICF; WHO, 2001), et la troisième partie regroupe en 9 chapitres environ 150 outils différents. L'éditeur présente l'ouvrage comme utile pour les professionnels qui rencontrent des patients cérébrolésés (démence, sclérose en plaques, accident cérébro vasculaire, traumatisme crânien..). Chaque instrument est décrit de manière individuelle avec un historique, une description détaillée, les procédures de cotation/administration, les qualités psychométriques et des références bibliographiques. Vous pouvez consulter un chapitre du livre à cette adresse : http://www.psypress.com/common/sample-chapters/9781841695617.pdf Vous pouvez directement vous rendre sur amazon en cliquant ici.

DominiqueC

DominiqueC

 

Quelle place pour le neuropsychologue dans les PASA?

Grâce au site www.agevillage.com, nous avons la possibilité de voir une intervention de Nora Berra sur le thème des PASA et UHR, projets en lien avec la question nationale de la maladie d'Alzheimer. J'ai pris la liberté de découper les passages qui nous intéressent tout en vous renvoyant à la vidéo complète en bas de page. Deux choses ressortent de cette intervention de l'actuelle secrétaire d'État chargée des Aînés : Les PASA ou Pôles d'Activités et de Soins Adaptés comporteront, selon la secrétaire d'Etat, deux professionnels : un psychomotricien ou un ergothérapeute et un ASG. Certains se demandent peut être ce qu'est un "ASG" : il s'agit d'un assistant de soins en gérontologie dont la formation sera ouverte aux aide-soignants, aux aide-médico-psychologiques (AMP) et aux auxiliaires de vie sociale (AVS). Son intervention pourra être placée sous la responsabilité d’un professionnel paramédical ou d’un travailleur social. L'ASG contribue à l’évaluation des besoins, à la surveillance, à la prévention des complications et au soutien de personnes âgées présentant des déficiences sensorielles, physiques ou psychiques ou des troubles du comportement et de leurs aidants. Il contribue ainsi à restaurer ou préserver leur autonomie et à maintenir ou restaurer l’image d’eux-mêmes. En mobilisant les connaissances disponibles, il réalise les soins d’hygiène et de confort adaptés ; accompagne et aide les personnes dans les actes essentiels de la vie, participe à l'organisation de la vie quotidienne et à la réhabilitation et la stimulation des capacités, établit une relation d’empathie, attentive et sécurisante, pour limiter les troubles du comportement, prévenir les complications et rompre l’isolement. Les activités exercées au quotidien par l’assistant de soins en gérontologie relèvent des quatre registres suivants : - Accompagnement, soutien et aide individualisée, - Soins quotidiens, - Réhabilitation et stimulation des capacités, - Communication et relation à l’environnement. Certains pourraient être tentés de penser deux choses à propos de cet ASG : la formation va être TRÈS dense vu le programme particulièrement ambitieux qui est décrit dans les activités de ce nouveau professionnel ; certains aspects de cette mission ne seraient-ils pas déjà du ressort d'autres professionnels non cités dans l'intervention de Mme Nora Berra ? D'autres textes font mention du psychologue dans les PASA. Est-ce donc un malheureux oubli de sa part ou une mise à jour officielle du contenu de ces pôles qui prendront en charge les troubles comportementaux et cognitifs sans neuropsychologue ? Les Unité d'Hébergement Renforcée auront le droit à un "temps de psychologue" qui devra s'intéresser aussi bien aux patients qu'aux familles et à l'équipe. La question de la formation initiale du psychologue pourrait bien se poser dans ce contexte où les missions recouvrent des choses très différentes ! http://www.dailymotion.com/video/xd049b_alzheimer-pasa-et-uhr-nora-berra-se_news

DominiqueC

DominiqueC

 

Blog Le mythe de la maladie d'Alzheimer

Monsieur Van der Linden m'a contacté afin de nous informer de la mise en ligne d'un blog développé avec son épouse sur le thème très actuel du "mythe de la maladie d'Alzheimer". Ce blog dépasse la question de la publication de l'ouvrage chez Solal il me semble et comporte déjà de nombreux billets comme par exemple celui daté du 18 avril 2010 sur la mise en place d'une carte d'identité Alzheimer en Suisse : http://mythe-alzheimer.over-blog.com/article-la-carte-d-identite-alzheimer-48816419-comments.html Notez, pour les adeptes de Facebook, qu'une page "Mythe d'Alzheimer" existe également : http://www.facebook.com/pages/Mythe-de-la-maladie-dAlzheimer/10150121611665573

DominiqueC

DominiqueC

 

Doper son cerveau : réalité ou intox ?

Alain Lieury continue dans sa croisade contre la pseudo stimulation cognitive en sortant un nouvel ouvrage intitulé : Doper son cerveau : réalité ou intox (chez Dunod). Présentation de l'ouvrage "Comment fonctionnent nos petites cellules grises ? Comment voit-on ce qui se passe dans le cerveau ? Peut-on réellement améliorer son QI ? Peut-on rajeunir le cerveau avec les jeux vidéo ? Toutes ces questions, et beaucoup d'autres, sont traitées dans ce livre qui passe en revue les différentes tentatives d'amélioration des capacités mentales : procédés mnémotechniques, entraînement aux tests, gym-cerveau, programmes sur consoles de jeu". Lien vers l'ouvrage : cliquez sur ce lien !

DominiqueC

DominiqueC

 

Une semaine aux urgences vasculaires

C'est une collègue qui m'a appris l'existence de ce documentaire, réalisé par le mag de la santé et présenté chaque jour dans leur séquence "7 minutes". J'ai remis en forme les séquences pour ne garder qu'un petit film de 28+7 minutes.

DominiqueC

DominiqueC

 

Communiquer avec une personne âgée atteinte de la maladie d'Alzheimer à un stade avancé

Les presses de l'université Laval viennent de sortir un ouvrage traitant de la communication avec le patient atteint de maladie d'Alzheimer à un stade avancé. Vous trouverez, ci-dessous, une vidéo de l'auteure ainsi que la table des matières de l'ouvrage en questions. Au Québec, en France et dans le monde, les milieux gériatriques sont aux prises avec une augmentation significative du nombre de personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer. Cette troublante maladie déconcerte, tout le monde s’interroge : comment maintenir le dialogue avec une personne profondément diminuée par cette maladie ? L’auteure du présent ouvrage propose aux aidants naturels et aux intervenants de passer par la communication non verbale. L’auteure retrace la découverte de la maladie d’Alzheimer et décrit ensuite les difficultés de communication selon les stades de la maladie. Elle développe ensuite un modèle d’interprétation de la communication non verbale qui permettra de renouer le dialogue. Enfin, tout au long du texte, des photographies reflètent les principales expressions – de la tristesse à la joie – de la personne atteinte de la maladie d’Alzheimer à un stade avancé. Jacinthe Grisé est titulaire d’une maîtrise en gérontologie et d’un doctorat en psychologie. Elle a été professeure de gérontologie et d’éducation spécialisée avant d’être, dans le réseau de la santé, une spécialiste clinique pour les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer. La table des matières : http://www.pulaval.com/pdf/tdm/9444_CommuniqueravecunepersonneTDM.pdf Un lien vers l'ouvrage : cliquez ici pour être dirigé vers Amazon

DominiqueC

DominiqueC

 

Lutter contre l'apathie dans la maladie d'Alzheimer

Une fois n'est pas coutume, AgeVillage.com a mis en ligne une vidéo de Stéphane Adam intervenant lors du Colloque des approches non médicamenteuses de la maladie d'alzheimer. Dans la vidéo qui suit, S.Adam revient sur une activité devenue fameuse... le tricot, revu façon apprentissage sans erreur. http://www.dailymotion.com/video/xba1qk_maladie-d-alzheimer-lutter-contre-l_news

DominiqueC

DominiqueC

 

Accompagner grand-mère

La Fondation Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France a permis, grâce à l’Opération plus de vie l’édition d’un album à colorier pour enfants sur la démence d’Alzheimer expliquée aux enfants : « grand-mère », proposé par la Résidence Delcourt-ponchelet. Ce livre, écrit par le Docteur Nelly Le Reun et illustré par Hélène Couvidou a pour vocation d’aider les enfants qui ont un proche atteint de maladie d’Alzheimer pour répondre à leur curiosité mais aussi à leur perplexité face aux changements qui s’opèrent chez celui ou celle qu’ils aiment. En une vingtaine de pages, cet outil pédagogique et ludique, mais aussi de soutien psychologique, explique simplement aux enfants les bouleversements de la vie de famille et les aide à mieux communiquer et à maintenir le lien intergénérationnel. Cliquez sur ce lien pour télécharger le document: http://www.chu-brest.fr/images/article851contenu9767.pdf Fort de son succès, cet album est réédité en 2007 avec le soutien de la Fondation Médéric Alzheimer. Contact : Résidence Delcourt-Ponchelet – Tél. 02.98.33.49.49 http://www.chu-brest.fr/actualites/actualites_page.php?num=851&theme=45 En lien, une présentation powerpoint avec les résultats d'une étude sur la diffusion et l'utilisation de l'album. (Merci à Anne pour l'information !)

DominiqueC

DominiqueC

 

Pas de miracle à attendre dans la maladie d'Alzheimer !

Et bien non... le miracle n'aura pas lieu, le Dimebon ne sera pas le traitement magique tant attendu dans la maladie d'Alzheimer, la nouvelle est tombée il y a quelques jours maintenant ! Ceux qui lisent ce que je raconte sur ce portail se souviennent peut être d'un point de départ sur les liens qui unissent la science et les journalistes (Liaisons dangereuses ?). A la suite de cet article, j'avais mis en ligne deux billets dans le blog : Lorsque Disney nous parle de la maladie d'Alzheimer puis Démonstration numéro 2 sur la science et le journalisme. Le New York Times (plus sérieux qu'ABC News ?) a laché la nouvelle dans un article intitulé : Hopes for Alzheimer’s Drug Are Dashed. Pour rappel le dimebolin hydrochlaride est un antihistaminique russe, autorisé depuis 1983, qui possède de multiples propriétés chimiques. Son utilisation comme médicament anti-Alzheimer a fait l'objet d'une publication dans la très sérieuse revue britannique The Lancet (http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/18640457) sous la signature de Rachelle Doody et ses collègues du Baylor College of Medicine de Houston (Etats-Unis). Les auteurs rapportaient alors avoir testé le dimebon sur 183 patients russes atteints d'une forme précoce à moyenne de la maladie d'Alzheimer : 89 avaient reçu du Dimebon pendant douze mois (20 mg trois fois par jour), 94 un placebo. A l'époque, les résultats avaient été jugés très prometteurs : dans le groupe traité, la courbe de la progression des symptômes s'était infléchie... Pfizer a dû publier sur son site (référence ici) l'information : les résultats de deux études de phase 3 sont sans appel : le Dimebon n'a montré aucun effet sur le déclin cognitif ou les problèmes comportementaux associés après 6 mois de traitement chez des patients Alzheimer. "Les résultats de l'étude sont inattendus, et nous sommes déçus pour la communauté d'Alzheimer", a commenté David Hung, le directeur général du laboratoire Medivation, qui travaille avec Pfizer sur ce projet. Le fait que la précédente étude a été réalisée en Russie, dans des conditions pour le moins mystérieuses, n'avait pas bouleversé beaucoup de chercheurs malheureusement... Avant la publication de la nouvelle, Medivation était cotée en bourse pour la modique somme de 1.3 milliard de dollars alors qu'elle n'avait encore commercialisé aucun produit ! Après l'annonce, les actions de la société ont perdu 2/3 de leur valeur. Pfizer, qui était le principal actionnaire de Medivation, a perdu 1.6% de la valeur de son action pour sa part. Les deux sociétés vont tout de même poursuivre les recherches sur le Dimebon en l'associant à d'autres molécules. Référence : http://www.nytimes.com/2010/03/04/business/04drug.html

DominiqueC

DominiqueC