Jump to content
Le forum de l'OFPN

 

FORUM PUBLIC

ATTENTION Vous vous trouvez sur la partie PUBLIQUE  du forum et de ce fait, vos propos peuvent être lus par des personnes non adhérentes à l'OFPN et sont référencés par les moteurs de recherche.

Intervention neurospychologue avec traumatisés craniens ayant des troubles de la cognition sociale


Guest rj33
 Share

Recommended Posts

Bonjour,

Actuellement en 3ème année d'ergothérapie, je m'intéresse à la coopération qu'il pourrait y avoir entre neuropsychologue et ergothérapeute

pour la prise en charge des troubles de la cognition sociale des personnes traumatisée cranienne.

 

Pour cela je recherche des éléments permettant de m'éclairer sur les interventions du neuropsychologue avec ce type de patient. 

Quel type de rééducation appliquez vous? S'agit il plutôt d'exercices sur un thème donné (ex: reconnaissance des émotions de personnes en vidéo)

ou bien faite vous des mises en situations écologiques?

 

Merci d'avance

Link to comment
Share on other sites

Bonjour, 

 

je ne savais pas que les ergothérapeutes pouvaient être amenés à travailler sur la cognition sociale, comment envisageriez vous ce travail conjoint neuropsy/ergo sur ce plan là ?

Quels objectifs envisageriez-vous par rapport aux missions de l'ergothérapeute ?

 

Pour ma part, je travaille en service médico-sociale auprès de patients cérébro-lésés dans une équipe composée également d''ergothérapeutes. Dans ce cadre, j'interviens auprès des personnes s'il y a un besoin de travailler sur la cognition sociale puisque cela semble davantage tenir des compétences du psychologue, avec toutes les conséquences qu'une perturbation va pouvoir entraîner dans les relations interpersonnelles, pour la personne et son entourage. Les ergothérapeutes sont davantage mobilisés pour l'aménagement du domicile et la mise en place d'aides techniques au quotidien. 

 

Je reste disponible si vous souhaitez que nous échangions davantage (contactez-moi en MP que je vous donne mes coordonnées directes).

  • Like 3
  • Thanks 1

(A)nais

Présidente de l'association NeuroPsy-PACA

SAMSAH TC-CL13 (Marseille & Aubagne) : Accompagnement de Personnes Cérébrolésées  (90%)

TEAM GT Stage !

TEAM Plaquette SAMSAH !

Link to comment
Share on other sites

Bonjour,

 

Mêmes remarques et réponses qu'Anaïs !

Je travaille en CRF et même s'il existe un travail d'équipe tout à fait pertinent, les ergo sont sollicités au même titre que les kinés, aide-soignantes, infirmières, etc. pour repérer les signes, réaiguiller dans des situations différentes et contextes (salle pleine de monde, musiques en fond, attention divisée à fond). Mais pas toujours un cadre thérapeutique bien établi avec tutoiement et blagues qui peuvent mettre en avant très vite des difficultés de cognition sociale --> parfois nécessaire d'argumenter avec les collègues pour établir un cadre thérapeutique un peu plus stricte et contenant avec une population aussi spécifique.

Autrement, repérer des déficits en cognition sociale demande de solides bases (systèmes très complexes) et leur évaluation comme leur prises en charge me semble davantage correspondre aux compétences du psychologue spécialisé en neuropsychologie, comme le dit bien Anaïs (intrication des perturbations cognitives, comportementales et émotionnelles).

 

Le travail de cette cognition sociale dépend de la sphère / les sphères impactées et leurs manifestations (où, quand, pourquoi et quel degré).

Rôle primordial de la prise de conscience des changements (en séance, en situation écologique, implication de l'équipe mais aussi de l'entourage). Doser l'échec ou pointer du doigt un dysfonctionnement n'est pas aisé et être psychologue prend tout son sens.

Ensuite métacognition pour armer le patient. Puis travail des adaptations possibles grâce à des feedbacks externes, puis internes, des jeux de rôle, l'observation de scènes/films, etc.

Donc il y a du travail à faire en différentes étapes en séance individuelle (bureau tout d'abord, puis autres scènes écologiques) mais aussi en groupe (cadré, puis semi libre, puis libre=écologique).

  • Like 4

Julie STEPHAN

Centre de Rééducation Fonctionnelle (58)

Ancien membre du CA de l'OFPN  -  Co-Responsable de commission Réflexions sur les pratiques et Visibilité de la spécialité

Link to comment
Share on other sites

Tout d’abord merci à vous pour vos réponses,

 

je suis tout à fait consciente de la place prépondérante que prennent les neuropsychologues pour l’évaluation et la prise en charge des troubles de la cognition sociale chez les traumatisés cranien.

 

 

 

Les ergothérapeutes sont emmenés à intervenir sur des troubles de la cognition sociale chez des personnes autistes et schizophrènes (entre autre).. D’ailleurs, un livre de D. Sonrier et M. Vamberten, respectivement ergothérapeute et neuropsychologue parle d’un programme qu’elles ont élaborées ensemble (et qu’elles co-animent) pour la prise en charge de groupe des troubles émotionnels et de la cognition sociale chez les personnes traumatisées craniennes.

 

 

 Comme l’indique le référentiel de compétence des ergothérapeutes : notre intervention concerne notamment les « Mises en situations d'’activités thérapeutiques dans le contexte de vie de la personne visant le transfert des acquis dans les situations de vie au quotidien ». Il est spécifié que ces mises en situations et entrainement dans des activités écologiques, « visent la performance et la participation, notamment en ce qui concerne la communication, les relations et interactions avec autrui ».

 

 En ce sens l’intervention de l’ergothérapeute ne me semble pas incohérente dans le cadre d’une complémentarité  avec et pour soutenir  l’intervention du neuropsychologue. Dans le but de permettre un meilleur transfert des acquis lors de la réinsertion sociale de la personne traumatisée crânienne ayant un trouble de la cognition sociale.

 

ma question de recherche est donc la suivante: En quoi la prise en charge ergothérapique des troubles de la cognition sociale chez le patient ayant subit un traumatisme crânien modéré à grave est –elle complémentaire de l’intervention du neuropsychologue pour permettre un meilleur transfert des acquis lors de la réinsertion sociale ?

 

Je m’intéresse donc à la collaboration/coopération de nos deux professions dans l’intérêt d’une prise en soin plus efficace et une facilitation de la réinsertion sociale pour les patients traumatisés craniens.

 

Mon hypothèse étant que l’intervention (évaluation+prise en charge) du psychologue spécialisé en neuropsychologie accompagné des mises en situations réelles faites avec l’ergothérapeute permettront d’augmenter l’efficacité du transfert des acquis lors de la réinsertion sociale.

 

 

 

 

 

Anais, je serais intéressé pour continuer d’échanger à ce sujet avec vous. Par contre n’étant pas adhérente à l’OFPN, je n’arrive pas à vous contacter par MP.  je vous laisse donc mon adresse mail : rejane.latgedaumas[at]gmail.com

 

 

En vous remerciant par avance

 

Réjane

 

 

Link to comment
Share on other sites

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

×
×
  • Create New...