Jump to content
Le forum de l'OFPN

 

FORUM PUBLIC

ATTENTION Vous vous trouvez sur la partie PUBLIQUE  du forum et de ce fait, vos propos peuvent être lus par des personnes non adhérentes à l'OFPN et sont référencés par les moteurs de recherche.

Je suis à la recherche de professionnelle dans le domaine des neurosciences


Guest
 Share

Recommended Posts

Bonjour, je suis actuellement étudiante en biologie et j'aimerai dans le cadre d'une étude contacter des professionnels. J'aimerai vous posez quelques questions sur votre profession. Cordialement. FARFAR Assia  

Link to comment
Share on other sites

Bonjour Assia,

Peut-être pourrais-tu détailler un peu l'étude que tu es en train de conduire afin que les professionnels les plus concernés te contactent.

Quel est le thème de cette étude ? Pourquoi t'intéresses-tu à la profession de psychologue spécialisé en neuropsychologie ? As- tu prévu d'interroger d'autres corps de métiers ? Plus de questions que de réponses j'en conviens, mais cela permettra de mieux cibler tes interlocuteurs potentiels.

  • Like 2

Anne-Marie Cauletin-Gillier                                          
Psychologue-Neuropsychologue Libérale Nice (06)                                                                          
Membre du Regroupement Départemental Neur0ps6
Membre du Regroupement Régional NeuroPsy-PACA
Membre du Comité Expert de l'ANPEIP

Equipe d'Administration du Portail Numérique de l'OFPN (EPN)

 

 

 

 

Link to comment
Share on other sites

Bonjour Assia,

Si tu veux "accrocher" un grand nombre de collègues, tu vas devoir en dire plus ... Qu'attends-tu d'un ou une neuropsy dans ton étude ?

N'hésite pas à poser tes questions sur la profession ici afin que les personnes disponibles puissent te répondre.

Je te souhaite une bonne soirée

  • Like 2

Angéline Lamblot

Psychologue-Neuropsychologue

En libéral sur Saint Paul en Jarez (42)

ADAPEI Loire MAPHA et Jarezio sur Saint Paul en Jarez (42)

https://supercerveau.fr/

 

Link to comment
Share on other sites

Actuellement je suis intéressé par les neurosciences, les sciences cognitive pour être plus précise le but de mon étude est dans un premier temps de mieux comprendre le fonctionnement du cerveau humain, de comprendre les liens entre la biologie et la psychologie, et je voudrais surtout discuter avec des professionnels pour justement avoir des réponses. Je trouve très intéressent d’avoir différents points de vue, voir comment vous procéder pour les diagnostiques pour les suivit et de voir comment vous gérer les choses car il est vrai que ce n’est pas facile d'avoir des patients atteints de maladies dégénératives comme Alzheimer.       

Link to comment
Share on other sites

Il y a 4 heures, Angéline a dit :

Bonjour Assia,

Si tu veux "accrocher" un grand nombre de collègues, tu vas devoir en dire plus ... Qu'attends-tu d'un ou une neuropsy dans ton étude ?

N'hésite pas à poser tes questions sur la profession ici afin que les personnes disponibles puissent te répondre.

Je te souhaite une bonne soirée

Merci pour les conseils

Il y a 4 heures, Anne-MarieCG a dit :

Bonjour Assia,

Peut-être pourrais-tu détailler un peu l'étude que tu es en train de conduire afin que les professionnels les plus concernés te contactent.

Quel est le thème de cette étude ? Pourquoi t'intéresses-tu à la profession de psychologue spécialisé en neuropsychologie ? As- tu prévu d'interroger d'autres corps de métiers ? Plus de questions que de réponses j'en conviens, mais cela permettra de mieux cibler tes interlocuteurs potentiels.

Oui j'ai prévu d'interroger d'en interrogé d'autres mais pas pour le moment

 

Link to comment
Share on other sites

Bonjour tout le monde !

 

Je viens squatter parce que j'aime bien répondre aux questions :p Mais comme mes collègues, j'aimerais aussi en savoir un peu plus parce que tout cela est très vague et il y aurait énormément à en dire ;)

  • Like 4
Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, Ronat.Lucas a dit :

Bonjour tout le monde !

 

Je viens squatter parce que j'aime bien répondre aux questions :p Mais comme mes collègues, j'aimerais aussi en savoir un peu plus parce que tout cela est très vague et il y aurait énormément à en dire ;)

Pour commencer j'aimerai savoir qu'est ce qui vous a amené à faire votre métier (d'ailleurs je ne sais pas ce que vous faite dans la vie :lol:) au départ vous étiez intérressé par la psychologie ou les neurosciences ?

Link to comment
Share on other sites

@farfar  Je suis psychologue clinicien spécialisé en neuropsychologie, à la base j'avais plutôt une attirance pour la psychopathologie et la psychothérapie. J'ai commencé à avoir ces projets dès le collège parce que j'appréciais beaucoup les confidences, le fait d'établir et de ressentir des relations de confiance avec les autres etc... ainsi que le fait de les aider à se décharger de certaines souffrances souvent générées par les changements dues aux relations sociales de l'adolescence. Puis dès le début de la licence, les cours de neurosciences et de neuropsychologie m'ont fait un peu changer de bord (quand bien même j'éprouve toujours autant d'attrait pour les autres disciplines mentionnées). Voilà où j'en suis actuellement, et tout ça ne m'empêche pas de poursuivre ma formation dans tous les domaines (neuropsycho et psychopatho). Voilà voilà ^^

Link to comment
Share on other sites

il y a 10 minutes, Ronat.Lucas a dit :

@farfar  Je suis psychologue clinicien spécialisé en neuropsychologie, à la base j'avais plutôt une attirance pour la psychopathologie et la psychothérapie. J'ai commencé à avoir ces projets dès le collège parce que j'appréciais beaucoup les confidences, le fait d'établir et de ressentir des relations de confiance avec les autres etc... ainsi que le fait de les aider à se décharger de certaines souffrances souvent générées par les changements dues aux relations sociales de l'adolescence. Puis dès le début de la licence, les cours de neurosciences et de neuropsychologie m'ont fait un peu changer de bord (quand bien même j'éprouve toujours autant d'attrait pour les autres disciplines mentionnées). Voilà où j'en suis actuellement, et tout ça ne m'empêche pas de poursuivre ma formation dans tous les domaines (neuropsycho et psychopatho). Voilà voilà ^^

J'aimerai savoir quelles sont vos rapport avec la biologie comme les neurosciences est une branche a part entière est ce que vous pouvez me donner des exemple dans lequelles vous mettez en pratique vos compétances en biologie, par exemple en tant que chercheur. Comment procédez vous pour les diagnostiques, quels genre de  testes clinique sont employés ?

Link to comment
Share on other sites

@farfar  Notre abord des neurosciences en tant que telles est très théoriques, ainsi dans notre pratique clinique nos connaissances dans le domaine ont surtout un rôle d'information envers le patient et d'orientation diagnostique en fonction des troubles que nous évaluons.

Pour ma part je n'ai pas une très grande part de recherche dans ma pratique, en revanche j'ai pu travailler en laboratoire et réaliser des acquisitions de données électroencéphalographiques. Pour le coup mes connaissances en neurosciences m'ont permis de comprendre facilement le fonctionnement de l'EEG ainsi que d'expliquer aux participants le fonctionnement du protocole et ce sur quoi il se basait. Globalement nous n'avons pas de "compétences" en biologie en tant que telles mais des connaissances.

Dans notre pratique clinique, ces connaissances nous permettent de nous orienter dans nos évaluations étant donné les fonctions cognitives, affectives et comportementales fréquemment associées à certaines régions cérébrales. Par exemple, comme tu citais la maladie d'Alzheimer, si elle est suspectée par un médecin, nous serons généralement plus attentifs aux processus de mémoire altérés ainsi qu'aux atteintes exécutives, les modifications comportementales etc... Choses auxquelles on accorderait moins d'importances s'il s'agissait d'un accident vasculaire de l'hémisphère droit postérieur (je prends exprès quelque chose qui n'a rien à voir ^^). Nos connaissances sont souvent très axées sur les fonctions sous-tendues par les réseaux de neurones. Ainsi si l'on a connaissance de "x" lésions retrouvées sur une imagerie, nous réaliserons en partie les évaluations propices aux fonctions prises en charges par les régions touchées.

Pour ce qui est des tests, il s'agit souvent de tests de type papier-crayon, standardisés et normalisés sur des populations plus ou moins importantes, et prévues pour détecter au mieux les performances pathologiques parmi les patients.

J'invite bien entendu mes collègues à compléter mes dires parce que je généralise beaucoup, j'oublie certainement des éléments importants et c'est peut-être un peu brouillon ;)

Aussi il est à préciser que l'on se place là dans une prise en charge évaluative semblable à celles retrouvées en consultations mémoires ou services de neurologie/gériatrie. La neuropsychologie se pratique dans bien d'autres domaines et services (addictologie, psychiatrique, pédiatrie, neurochirurgie, génétique et j'en passe !)

P.S : désolé pour les fautes je n'ai pas pris le temps de me relire pour pouvoir me remettre au plus vite à la dégustation de mon cookie :D

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 39 minutes, Ronat.Lucas a dit :

@farfar  Notre abord des neurosciences en tant que telles est très théoriques, ainsi dans notre pratique clinique nos connaissances dans le domaine ont surtout un rôle d'information envers le patient et d'orientation diagnostique en fonction des troubles que nous évaluons.

Pour ma part je n'ai pas une très grande part de recherche dans ma pratique, en revanche j'ai pu travailler en laboratoire et réaliser des acquisitions de données électroencéphalographiques. Pour le coup mes connaissances en neurosciences m'ont permis de comprendre facilement le fonctionnement de l'EEG ainsi que d'expliquer aux participants le fonctionnement du protocole et ce sur quoi il se basait. Globalement nous n'avons pas de "compétences" en biologie en tant que telles mais des connaissances.

Dans notre pratique clinique, ces connaissances nous permettent de nous orienter dans nos évaluations étant donné les fonctions cognitives, affectives et comportementales fréquemment associées à certaines régions cérébrales. Par exemple, comme tu citais la maladie d'Alzheimer, si elle est suspectée par un médecin, nous serons généralement plus attentifs aux processus de mémoire altérés ainsi qu'aux atteintes exécutives, les modifications comportementales etc... Choses auxquelles on accorderait moins d'importances s'il s'agissait d'un accident vasculaire de l'hémisphère droit postérieur (je prends exprès quelque chose qui n'a rien à voir ^^). Nos connaissances sont souvent très axées sur les fonctions sous-tendues par les réseaux de neurones. Ainsi si l'on a connaissance de "x" lésions retrouvées sur une imagerie, nous réaliserons en partie les évaluations propices aux fonctions prises en charges par les régions touchées.

Pour ce qui est des tests, il s'agit souvent de tests de type papier-crayon, standardisés et normalisés sur des populations plus ou moins importantes, et prévues pour détecter au mieux les performances pathologiques parmi les patients.

J'invite bien entendu mes collègues à compléter mes dires parce que je généralise beaucoup, j'oublie certainement des éléments importants et c'est peut-être un peu brouillon ;)

Aussi il est à préciser que l'on se place là dans une prise en charge évaluative semblable à celles retrouvées en consultations mémoires ou services de neurologie/gériatrie. La neuropsychologie se pratique dans bien d'autres domaines et services (addictologie, psychiatrique, pédiatrie, neurochirurgie, génétique et j'en passe !)

P.S : désolé pour les fautes je n'ai pas pris le temps de me relire pour pouvoir me remettre au plus vite à la dégustation de mon cookie :D

Je voulais savoir est ce que vous travailler avec d'autre corps du métier avec des neurologue par exemple avez vous assister à des interventions. Etes vous très proche de vos patients ainsi que de leur famille  ou vous prenez une certaines distances ?

Link to comment
Share on other sites

@farfar On est très souvent en équipe pluridisciplinaire donc on travaille avec des médecins, des infirmières, des orthophonistes, des attachés de recherche clinique, des psychomotriciens, des ergothérapeutes etc... ça varie selon les équipes bien sûr. Dans le centre où je travaille par exemple, on est 5 psychologues (4 neuropsycho et 1 psychopatho), 1 orthophoniste, 2 ARC, 1 cadre infirmière, 1 secrétaire, et pas mal de médecins (neurologues, gériatres, généticiens, et psychiatres).

Pour ce qui est de la proximité avec les patients et des familles c'est très dur à dire, parce que ça dépend du besoin de prise en charge (évaluation ou rééducation), de l'autonomie du patient, de son age etc. Il n'est pas systématiquement accompagné. Après il est bien évidemment pas conseillé de se laisser plonger dans de l'affectivité avec les patients donc une certaine distance est toujours nécessaire.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 6 heures, Ronat.Lucas a dit :

@farfar On est très souvent en équipe pluridisciplinaire donc on travaille avec des médecins, des infirmières, des orthophonistes, des attachés de recherche clinique, des psychomotriciens, des ergothérapeutes etc... ça varie selon les équipes bien sûr. Dans le centre où je travaille par exemple, on est 5 psychologues (4 neuropsycho et 1 psychopatho), 1 orthophoniste, 2 ARC, 1 cadre infirmière, 1 secrétaire, et pas mal de médecins (neurologues, gériatres, généticiens, et psychiatres).

Pour ce qui est de la proximité avec les patients et des familles c'est très dur à dire, parce que ça dépend du besoin de prise en charge (évaluation ou rééducation), de l'autonomie du patient, de son age etc. Il n'est pas systématiquement accompagné. Après il est bien évidemment pas conseillé de se laisser plonger dans de l'affectivité avec les patients donc une certaine distance est toujours nécessaire.

Je voudrais également connaître votre opinion sur les condition de votre métier pensez vous que vous travaillez plus vous le devez car pour certaines professions  il est difficile d’avoir un vie de famille, privé normal.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 8 heures, Ronat.Lucas a dit :

@farfar On est très souvent en équipe pluridisciplinaire donc on travaille avec des médecins, des infirmières, des orthophonistes, des attachés de recherche clinique, des psychomotriciens, des ergothérapeutes etc... ça varie selon les équipes bien sûr. Dans le centre où je travaille par exemple, on est 5 psychologues (4 neuropsycho et 1 psychopatho), 1 orthophoniste, 2 ARC, 1 cadre infirmière, 1 secrétaire, et pas mal de médecins (neurologues, gériatres, généticiens, et psychiatres).

Pour ce qui est de la proximité avec les patients et des familles c'est très dur à dire, parce que ça dépend du besoin de prise en charge (évaluation ou rééducation), de l'autonomie du patient, de son age etc. Il n'est pas systématiquement accompagné. Après il est bien évidemment pas conseillé de se laisser plonger dans de l'affectivité avec les patients donc une certaine distance est toujours nécessaire.

une dernière chose est ce que ça serai possible d'avoir vos coordonné l'enseignent nous le demande. Merci d'avance 

Link to comment
Share on other sites

Les conditions sont propres à chacun, certains en font plus qu'il n'en faut, d'autres pas, un peu comme partout, la rémunération laisse à désirer généralement, et certains lieux de travaillent basent leur fonctionnement sur la productivité donc forcément la qualité des prises en charge en pâtissent mais ce n'est pas partout comme ça heureusement. Il y a aussi des soucis de reconnaissance de la profession toute entière mais ce n'est pas propre à notre spécialité.

Il vous faut quoi comme coordonnées ?

Au passage serait il possible de connaître le but de ces interrogations ? C'est dans le cadre d'une UE ? D'un dossier à réaliser ?

Link to comment
Share on other sites

il y a 6 minutes, Ronat.Lucas a dit :

Les conditions sont propres à chacun, certains en font plus qu'il n'en faut, d'autres pas, un peu comme partout, la rémunération laisse à désirer généralement, et certains lieux de travaillent basent leur fonctionnement sur la productivité donc forcément la qualité des prises en charge en pâtissent mais ce n'est pas partout comme ça heureusement. Il y a aussi des soucis de reconnaissance de la profession toute entière mais ce n'est pas propre à notre spécialité.

Il vous faut quoi comme coordonnées ?

Au passage serait il possible de connaître le but de ces interrogations ? C'est dans le cadre d'une UE ? D'un dossier à réaliser ?

cest dans le cadre d'un UE, pour l'APE

il y a 7 minutes, Ronat.Lucas a dit :

Les conditions sont propres à chacun, certains en font plus qu'il n'en faut, d'autres pas, un peu comme partout, la rémunération laisse à désirer généralement, et certains lieux de travaillent basent leur fonctionnement sur la productivité donc forcément la qualité des prises en charge en pâtissent mais ce n'est pas partout comme ça heureusement. Il y a aussi des soucis de reconnaissance de la profession toute entière mais ce n'est pas propre à notre spécialité.

Il vous faut quoi comme coordonnées ?

Au passage serait il possible de connaître le but de ces interrogations ? C'est dans le cadre d'une UE ? D'un dossier à réaliser ?

Il me faut votre email et le lieux ou vous exercer

Link to comment
Share on other sites

D'ac d'ac, Sinon une chose par laquelle j'aurai pu/dû commencer, si tu cherches des professionnels issus des neurosciences, tu peux aussi contacter des chercheurs en neurosciences  Parce que nous on est des professionnels de la psychologie, pas des neurosciences, pour être exact.

Pour les coordonnées, tu peux transmettre mon mail : [édit : contactez par mp]

 

 

 

Link to comment
Share on other sites

il y a 1 minute, Ronat.Lucas a dit :

D'ac d'ac, Sinon une chose par laquelle j'aurai pu/dû commencer, si tu cherches des professionnels issus des neurosciences, tu peux aussi contacter des chercheurs en neurosciences :) Parce que nous on est des professionnels de la psychologie, pas des neurosciences, pour être exact.

Pour les coordonnées, tu peux transmettre mon mail : lucas.ronat.npc@gmail.com

 

Oui je sais mais j'étais plus intérressé par le metier de neuropsychologue ou neurologue je trouve plus intérréssant d'être en contacte avec les patients que de travailler dans un laboratoire   :-)

Je te remercie de m'avoir accorder du temps au passage :-D

Link to comment
Share on other sites

  • 3 weeks later...
Guest Sarah

Bonjour, 

 

Je suis étudiante en dernière année de neurosciences cognitives et adaptatives à Marseille, je pourrais peut-être t'aider un tout petit peu en t'expliquant un peu ce qui est abordé durant cette formation et les petits tuyaux que l'on se donne entre étudiants :) , et éventuellement te parler d'un stage effectué en secteur hospitalier (et donc avec le contact de patients que j'aime tant moi aussi) dans une équipe de recherche qui étudie les parallèles entre langage et musique et les applications et espoirs thérapeutiques qui y sont rattachés. 

 

Prend garde, une fois tombée dans la marmite des neurosciences, tu ne voudras plus en sortir ;) 

 

Bonne continuation :) 

 

 

  • Like 3
Link to comment
Share on other sites

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

×
×
  • Create New...