L'observatoire

  • billets
    327
  • commentaires
    615
  • vues
    11 175

L'institut américain de la santé mentale abandonne le DSM-5

DominiqueC

6 533 vues

blog-0791683001368457239.jpg

Le 29 avril dernier, le National Institute of Mental Health (le plus important institut de recherche sur la santé mentale au monde) a annoncé qu'il n'utiliserait plus le DSM et sa prochaine révision. Inutile de vous dire que l'annonce a eu l'effet d'une bombe dans les médias et les réseaux intéressés !

Le NIMH s'est appuyé sur le DSM depuis plus de 60 ans avec sa première version éditée en 1952. Le manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux est confronté, depuis plusieurs années déjà, a d'importantes controverses : trop de liens entre les experts et l'univers pharmaceutique en quête de nouveaux marchés, médicalisation de plaintes ne relevant pas de pathologies avérées, critères diagnostics élargissant les frontières du pathologique de manière injustifiée, etc.

Thomas Insel, président du NIMH, ne mache pas ses mots puisqu'il annonce vouloir passer du diagnostic par le symptôme (vision du DSM) au diagnostic par la science...

«Contrairement à nos définitions de l'Infarctus du myocarde, du lymphome ou du SIDA, les diagnostics du DSM sont basés sur un consensus d'ensembles de symptômes et non sur des analyses médicales objectives» selon Insel qui poursuit : «Dans le reste du monde médical, cela reviendrait à créer un système diagnostic basé sur la nature de la douleur de poitrine ou la qualité de la fièvre.»

Le NIMH souhaite donc passer à un modèle biologique basé sur l'idée que les troubles mentaux sont des problèmes biologiques impliquant des circuits neuronaux à l'origine de configurations particulières de la cognition, des émotions et des comportements. Le DSM ne permet pas d'avancer dans cette direction, raison pour laquelle le NIMH travaille depuis 18 mois déjà sur son propre manuel. Il intégrera des éléments génétiques, d'imageries médicales et des sciences cognitives pour un diagnostic plus objectif.

Le monde médical semble prêt à emboiter le pas mais Insel prévient qu'il faudra au moins une dizaine d'années avant d'aboutir à un outil suffisamment fiable. En attendant, les psychiatres ont fait savoir qu'ils continueraient d'utiliser le DSM.

Le débat devrait devenir beaucoup plus visible dans les jours qui viennent puisque le DSM-5 sera officiellement accueilli lors du meeting annuel de l'American Psychiatric Association à San Francisco du 18 au 23 mai.

Source : http://www.nimh.nih.gov/about/director/2013/transforming-diagnosis.shtml



0 Commentaire


Commentaires recommandés

Il n’y a aucun commentaire à afficher.

Guest
Vous postez un commentaire en tant qu’invité. Si vous avez un compte, merci de vous connecter.
Ajouter un commentaire…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.