L'observatoire

  • entries
    327
  • comments
    615
  • views
    18,266

Vivre avec Alzheimer... autrement

DominiqueC

5,992 views

Colette Roumanoff, épouse de Daniel, malade, et mère de quatre enfants dont l'humoriste Anne Roumanoff, témoigne qu'il est possible de vivre et bien vivre avec cette maladie.

C'est très simple et très subtile

Colette Roumanoff est une battante. Quand son mari a été diagnostiqué, elle n'a pas souhaité écouter "les Cassandres". Elle témoigne que l'affectif, l'émotion, l'intelligence, ne sont pas affectées par la maladie, au contraire. Elle a décidé d'adapter la vie quotidienne, l'environnement aux difficultés de repères de temps, d'espace, de contexte et de toujours donner à Daniel la possibilité de rendre service, d'être utile.

La maladie pousse à se détacher des valeurs clé de notre société : elle s'oppose à la rapidité, au zapping, à la compétition, au jugement, au stress.

On vit même mieux sans ces exigences, insiste Colette Roumanoff.

L'image de la maladie est trop négative, elle étouffe.

La famille Roumanoff s'insurge contre l'image cataclysmique qui est avancée sur la maladie, notamment pour lever des fonds pour la recherche.

Elle aimerait même changer son nom pour lever les inhibitions, provoquer des regards positifs, bienveillants

Avec sa fille Valérie, Colette anime le site Internet:>> http://www.alzheimer-autrement.org



6 Comments


Recommended Comments

Génial!

C'est tellement ça qui fonctionne!

C'est vraiment bien dit.

Routine, sécurité, humour, une pointe d'inattendu!

Dans un autre de leur témoignages, elle dit qu'elle lui demande toujours conseil et qu'il peut en donner de très bons!

Leur donner la possibilité de se rendre utile!

Génial!

Share this comment


Link to comment

Je les avais vu l'année dernière au colloque international des interventions non-médicamenteuses. Il expliquait comment lorsqu'il est perdu, il se recentre sur son ressenti et choisi le chemin en fonction de son "intuition" (processus de familiarité?). Il évoquait également comment il est attentif à son ressenti par rapport aux personne (ce qu'il dit aussi dans la vidéo). Mais il semble avoir un tempérament qui le laisse ouvert pour faire confiance.

Share this comment


Link to comment

Cela fait réfléchir sur l'influence du tempérament et la manière dont la personne et son entourage aborder les difficultés cognitives. Comment éviter que les peurs ne s'embrasent chez la personne et son entourage. Au quotidien on voit la différence entre des familles (j'entend le résident et ses proches en tant que système) qui sont paralysée par la peur et d'autres qui parviennent à garder un certain "sang froid" (je ne sais pas comment le dire autrement) qui leur laisse la possibilité de s'adapter un peu et de profiter de ce que la vie apporte encore.

Cela nous renvoie à la notion de mythe Alzheimer développée par P. Whitehouse et D. Georges.

Share this comment


Link to comment
Guest
Add a comment...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.