L'observatoire

  • entries
    327
  • comments
    615
  • views
    18,266

Un médicament ne fait pas de soutien psychologique

DominiqueC

1,535 views

iTV a consacré le "Plus de l'actu" à la maladie d'Alzheimer et plus précisément aux questions de remboursement des molécules anti-Alzheimer. Compte tenu de la cacophonie ambiante, je prends le temps de visionner leur vidéo intitulée "Alzheimer : des médicaments inefficaces ?"

La voix off pose d'emblée la question du service médical jugé faible des traitements, ce n'est pas étonnant. Ce qui l'est beaucoup plus, c'est le nouveau rôle des traitements : ils offriraient un soutien psychologique !

Le glissement n'est pas anodin à mes yeux. Il faut pouvoir justifier du grand écart qui est fait entre jugement sévère par le monde médical des anti-Alzheimer et décision de maintenir leurs remboursements (je vous invite à lirece nouvel article de Jean-Yves Nau à propos de cette cabriole). Malheureusement, ce sont les psychologues qui sont enjambés dans ce contexte et, une fois encore, destitués des actions indispensables qu'ils mènent au quotidien auprès des personnes atteintes de maladie d'Alzheimer.

Le soutien psychologique n'est pas le fait d'un médicament, il ne le sera jamais. Tout au plus sert-il , comme nous l'avons déjà souligné ici, d'excuse médicale pour un autre type de suivi mais je crois que nous ne devrions pas laisser passer ce genre de propos.

Si les autorités et les familles s'accordent sur l'importance du soutien psychologique, que l'Etat et le pouvoir médical aillent jusqu'au bout en allouant aux psychologues les sommes dépensées pour ces traitements: nous sommes formés (contrairement aux traitements) et soucieux de voir les postes s'ouvrirent en parallèle d'une meilleure reconnaissance de notre statut.

Déremboursons ces médicaments au profit des psychologues qui prennent en charge quotidiennement les malades et leurs proches.



2 Comments


Recommended Comments

tout à fait d'accord avec toi dominique, il serait nécessaire de mettre l'argent pour la prise en charge des patients par les psychologues...quelle frustration aujourd'hui de ne contribuer qu' à la "pose du diagnostic" et de ne rien pourvoir proposer aux patients... mais bon comme apparemment les médicaments offrent un soutien psychologique alléluia!! jpense que ce propos est encore plus difficile à démontrer que la rentabilité des psychologues qui pose tant problème pour le financement des postes...mais bon les sociétés pharmaceutiques sont des magiciens ils arrivent à tout prouver!

Share this comment


Link to comment

il est aussi question ici du soutien psychologique aux gériatres, un ami (Daniel Carré) nous rapportait avoir entendu Xaier Bertrand affirmer "Je vais m'opposer au déclassement pour ne pas casser le moral des gériatres!!!"

:o

Autre souci pour notre profession, la prolifération de formations telles que celle proposée cette semaine sur le site d'AgevillagePro:

http://www.agevillagepro.com/actualite-7252-3-journees-nationales-de-formation-en-gerontologie-en-decembre-2011-a-paris-la-methode-montessori-adaptee-au-public-age-atteint-de-troubles-cognitifs.html

ou comment devenir spécialiste de l'intervention cognitive auprès du "public âgé atteint de troubles cognitifs", dûment estampillé "Montessori-based Dementia Programming" (copyright) en un week-end et pour 690 Euros...

Voyez le programme :

• Comprendre les causes profondes des comportements difficiles chez les personnes atteintes de démence.

• Développer des interventions efficaces pour pallier aux comportements difficiles.

• Comprendre l'importance des activités dans la vie des personnes atteintes de démence et de ceux qui s'occupent d'eux.

• Décrire les systèmes de mémoire et les capacités qui sont épargnées qui peuvent servir de bases pour des interventions efficaces.

• Évaluer la capacité des personnes atteintes de démence à lire.

• Créer du texte et des systèmes de repérage visuel qui peuvent être utilisés efficacement.

• Créer des activités individualisées en fonction de leurs intérêts et de leurs goûts.

• Décrire comment la méthode d'éducation de Maria Montessori peut être utilisée pour être significative, efficace, et permettre l’engagement des personnes âgées.

• Créer des activités en petits et grands groupes.

• Communiquer efficacement avec les personnes atteintes de démence.

• Leur permettre d’avoir un rôle social positif et significatif.

• Solliciter les capacités de personnes atteintes de démences pour suciter des intéractions avec les autres co-résidents.

• Décrire les principes clés de la méthode Montessori adaptée afin de les utiliser pour améliorer les activités y compris celles liées à la vie quotidienne et pour transformer les activités déjà menées et les rendre plus attrayantes.

• Fournir but et sens à la vie quotidienne des personnes âgées ainsi qu’à leurs familles.

• Créer des environnements qui facilitent la vie des personnes atteintes de démence.

• Aider les familles et les proches à vivre plus facilement les moments de rencontre.

• Améliorer la qualité de vie des personnes atteintes de démence et ceux qui prennent soin d'elles.

(les fautes d'orthographe sont d'origine)

Tout ça en deux journées... une fois de plus, on assiste à une marchandisation autour des affections démentielles et l'on fournit -commercialement- la "mallette" qui résoudra les problèmes !

Share this comment


Link to comment
Guest
Add a comment...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.