Jump to content
Le forum de l'OFPN
  • DominiqueC
    DominiqueC

    Présentation des données normatives de la Batterie GREFEX


    Depuis plusieurs années maintenant, le GREFEX s’est attelé à la lourde tâche d’élaborer une batterie d’évaluation des fonctions exécutives (pour une description plus complète de la démarche d’élaboration voir GREFEX, 2001).

    Le fruit de ce travail vient de paraître dans le dernier ouvrage des éditions Solal Fonctions exécutives et pathologies neurologiques et psychiatriques – Evaluation en pratique clinique (Godefroy et al., 2008).

    Les huit premiers chapitres présentent une synthèse des données actuelles de la littérature. Les auteurs abordent les fonctions exécutives en général (modèles théoriques, évaluation) mais également les pathologies où elles sont altérées ainsi qu’une description de ces différentes atteintes. Dans les deux derniers chapitres, ceux qui nous intéressent ici, les auteurs présentent la Batterie GREFEX puis les données normatives.

    Les perturbations comportementales pouvant être dissociées des troubles cognitifs, le GREFEX distingue le syndrome dysexécutif cognitif et le syndrome dysexécutif comportemental. En outre, ils ont choisi de retenir, comme significatives d’un syndrome dysexécutif, que les altérations des fonctions de contrôle et ce en raison de leur caractère supramodalitaire.

    La Batterie GREFEX est donc constituée d’un questionnaire évaluant les troubles comportementaux (Inventaire du syndrome dysexécutif comportemental ou ISDC) et de 7 épreuves cognitives :

    • Le test de Stroop ;

    • Le test modifié des six éléments ;

    • Le Trail Making Test ;

    • La version adaptée du test de Brixton ;

    • La Double tâche de Baddeley ;

    • Les fluences verbales ;

    • Le Modified Card Sorting Test.

    Le test des 6 éléments et le test de Brixton ne sont pas présentés dans l’ouvrage. En ce qui concerne les autres tests, la présentation est complète, les consignes précises et le matériel ainsi que les feuilles de cotation sont donnés en annexe.

    Concernant les données normatives...

    Population: L’inclusion s’est faite de proche en proche avec plusieurs critères d’exclusion dont entre autres : sujets non francophones, acquisition insuffisante de l’alphabet, lecture, écriture etc., déficits perceptifs perturbant la réalisation des tests, déficits neurologique ou AVC, déficit au MMSE...

    La population a été répartie selon 3 niveaux de scolarité (≤CEP ; >CEP mais 60 ans) afin de, je cite, « déterminer les données normatives répondant aux situations cliniques les plus fréquentes ».

    L’étendue de la variable âge n’est précisée que pour la population de référence du questionnaire ISDC (39.9±15.3 ans). Il est dommage que cette information ne soit pas donnée pour la population de référence des tests cognitifs, d’autant plus que les classes d’âge sont peu spécifiques...

    Echantillons: Les informations concernant la taille des différents échantillons souffrent d’un manque de clarté je trouve. Que dire ? d’un point de vue global, les participants de niveau 3 sont, étonnamment, les plus nombreux (n=319) comparativement aux niveaux 2 (n=242) et 1 (n=157). Ils composent également le gros de l’échantillon des moins de 40 ans (n=176 contre n=67 pour le niveau 2 et n=31 pour le niveau 1). Pour la classe 40-59, la répartition se fait ainsi (du niveau 1 au niveau 3) : n=41, n=81 et n=69. Enfin, pour la classe 60 ans et plus, les échantillons sont de (niveau 1 au niveau 3) : n=84, n=94 et n=74 participants.

    Analyses statistiques: La distribution de la plupart des performances étant non-gaussienne, l’analyse s’est faite en percentile. Néanmoins, les effectifs n’étaient pas suffisamment importants dans certaines cellules. Les auteurs ont donc été obligés d’appliquer deux techniques spécifiques, que je ne vais pas détailler ici, pour contrebalancer les effets délétères de ces faibles effectifs. C’est pourquoi dans le livre, seuls sont présentés les scores seuils corrigés, appelés « conservateurs », préconisés par les auteurs et correspondant à un risque de 5%. En annexe, vous trouverez tout de même des tableaux récapitulant les valeurs des percentiles, moyennes et déviations standards. Mais les auteurs insistent sur le fait que l’utilisation de ces données brutes est risquée voire totalement erronée.

    Quelles variables des tests cognitifs sont normées :

    Test de Stroop : pour les 100 items,

    - temps de passation et erreurs non corrigées pour les 3 planches (dénomination, lecture, interférence) ;

    - indices d’interférence (différence des temps de passation et des erreurs non corrigées entre subtests interférence et dénomination).

    Test modifié des 6 éléments : score de rang

    Trail Making Test :

    - temps de passation pour la partie A et pour la partie B ;

    - différence entre temps de passation des parties A et B ;

    - nombre d’erreurs totales à la partie B ;

    - nombre d’erreurs persévératives à la partie B ;

    - différence du nombre d’erreurs entre les parties A et B.

    Version adaptée du test de Brixton : nombre d’erreurs totales

    Double tâche de Baddeley : indice Mu (indice de diminution de performance due à la double tâche)

    Fluences verbales : nombre de mots corrects sur critère catégoriel (animaux) et sur critère formel (mots en P) pendant 2mn

    Modified Card Sorting Test :

    - nombre de catégories ;

    - nombre d’erreurs totales ;

    - nombre d’erreurs persévératives.

    Commentaires: Même si l’effet du vieillissement sur les fonctions exécutives reste controversé (Verhaeghen & Cerella, 2002), il apparait tout de même regrettable que la répartition de la population ne comporte seulement que trois classes d’âge, en particulier avec une classe « 60 ans et plus ». Les collègues en gériatrie risquent de ne pas y trouver leur compte, malheureusement pour eux.

    Avec ma petite expérience d’une semaine (Stroop, TMT, Fluences), je trouve que les normes pour le test de Stroop sont relativement sensibles. En revanche, concernant le TMT, je pense rester fidèle aux normes de Tombaugh (2004) . En effet, prenons l’exemple d’une patiente de 66 ans avec un niveau CEP, son temps de réalisation à la partie A de 39 secs. correspond à la moyenne de 39.14±11.84 avec les normes de Tombaugh alors que le seuil pathologique du GREFEX est à 134 secs. La partie B réalisée en 211 secs. est clairement pathologique selon les normes de Tombaugh (-4.14 DS) mais pas selon les normes du GREFEX puisque le seuil pathologique est à 284 secs...

    Il n’en reste pas moins que cet ouvrage va devenir, je pense, un livre de référence pour l’étude des fonctions exécutives autant pour la présentation du travail sans précédent de la batterie GREFEX que pour les huit autres chapitres qui le composent.

    Retrouvez le livre directement sur Amazon : accès direct

    Auteur de l'article: Sandrine Chicherie

    User Feedback

    Recommended Comments



    Merci bcp Sandrine pour ce partage et cette avant première! A propos des normes du TMT l'échantillon de population est-il plus grand ou plus petit dans l'étude de Tombaugh ? Moi ausis j'aime bien ces normes en fait et en plus elles sont encore récentes C'est bien d'avoir un avis critique , merci! j'y penserai qd j'aurai reçu mon livre et que je me plongerai dans ces nouvelles normes

    Link to comment
    Share on other sites

    Merci Sandrine pour la belle présentation! Dès que j'ai entendu parlé de cet ouvrage sur le forum, ma curiosité a été piquée. Par contre, je ne peux qu'être très déçu des catégories d'âge. Travaillant exclusivement en gériatrie, je ne suis pas certain que ce volume puisse m'être bien utile finalement...

    Link to comment
    Share on other sites

    Et... le petit recul que tu as déjà Sandrine te permet-il de faire un commentaire sur les normes concernant les fluences par rapport à celles de Cardebat et al. (1990)?

    En tout cas, merci pour ton topo et tes impressions !

    Link to comment
    Share on other sites

    Et... le petit recul que tu as déjà Sandrine te permet-il de faire un commentaire sur les normes concernant les fluences par rapport à celles de Cardebat et al. (1990)?

    nOn dirait un fait exprès ! je n'ai eu, depuis que j'ai le bouquin, que des patients soit qui avaient des fluences très diminuées soit qui se trouvaient entre 65 et 70 ans où justement il n'y a pas de normes correspondantes chez Cardebat et al. C'est quand même un des gros avantages des normes du Grefex pour les fluences par rapport à celles de Cardebat... Les 3 niveaux de scolarité sont aussi intéressants ici.nn

    A propos des normes du TMT l'échantillon de population est-il plus grand ou plus petit dans l'étude de Tombaugh ?

    Dans l'étude de Tombaugh l'échantillon est de 911 (dont 544 >60 ans), dans le Grefex, on monte à 718 (dont 252 >60) ce qui est déjà pas mal nn

    Travaillant exclusivement en gériatrie, je ne suis pas certain que ce volume puisse m'être bien utile finalement...

    comme toi, je travaille en gériatrie et comme je le disais je suis déçue de l'unique classe d'âge >60 ans... Néanmoins, les autres chapitres permettent de faire le point sur les données récentes (et un rappel sur les modèles plus anciens) concernant les fonctions exécutives de manière générale mais également dans plusieurs pathos comme tu peux le voir dans le sommaire. Et déjà rien que pour ça le bouquin est intéressant

    Link to comment
    Share on other sites

    C'est difficile, au final, de comparer ces nouvelles normes avec celles de Tombaugh pour cette question du TMT car les échantillons sont très différents. Toutefois, si j'ai bien compris le système de répartition, le N pour le groupe de niveau 1 de "60 ans et plus" est de 84. Les normes de Tombaugh offrent des classes de 5 ans et sont toutes supérieures à l'exception de la classe 85-89 ans.

    Travaillant dans une perspective de diagnostic précoce, j'aurais tendance à privilégier des normes strictes (comme celles de Tombaugh) tout en multipliant le croisement de données afin de ne pas alimenter ma file de faux positifs. C'est un choix qui se discute !

    Par contre, avoir des données normatives pour le test des 6 éléments et le Brixton me sera bien utile ! Je ne sais pas pour vous, mais je n'utilise jamais la double tâche de Baddeley par contre....

    Link to comment
    Share on other sites

    C'est marrant car tu vois qd j'étais en neurologie autant je n'avais jamais utilisé les 6 éléments (par manque de tps pour construire la matériel surtout et ensuite..faire passer l'épreuve)et très peu le Brixton (qq fois juste après l'avoir eu par une collègue puis je l'ai abandonné je ne sais pourquoi), autant j'ai régulièrement utilisé la double tâche de Baddeley lorsque je voulais approfondir les divers processus attentionnels chez des adultes jeunes. Et même parfois en géronto selon l'âge (65 ans maxi après je n'ose pas!) et le profil (pateints victimes d'AVC et anxieux pour l'instant) je la propose parfois.. :lol:

    Link to comment
    Share on other sites

    Faut être un peu pervers pour faire passer cette tâche en géronto quand même :p

    Je trouve ce test très anxiogène en plus. Y a t'il d'autres pervers dans la salle ?

    Link to comment
    Share on other sites

    J'aime bien cette tâche de Baddeley. Par contre, je suis bien de ton avis qu'elle n'est pas très appropriée pour la gériatrie (un peu comme le PASAT d'ailleurs). J'ai pas mal utilisé la double tâche dans une autre vie alors que j'évaluais de jeunes adultes avec des difficultés attentionnelles. Alors qu'ils réussissaient bien souvent les tâches plus conventionnelles, il n'était pas râre de les "accrocher" à cette tâche....

    Link to comment
    Share on other sites

    Relis ton texte Dominique! tu n'as pas compris j'ai bien précisé que je la faisais passer en neuro et auprès de patients jeunes et qu'en géronto c'est très rare , ça a dû m'arriver 2 fois pur l'instant avec des 50-60 ans en fait (et pas en pcs neurodég a priori) Mais bon c'est à peine plus pervers que le WCST je trouve pour les personnes âgées et ça aussi ça se fait passer en Cs mémoire Je suis d'accord avec Steve aussi pour le Pasat en géronto!

    Sinon pour finir sur la perversité bcp d'épreuves neuropsy sont anxiogènes en fait..surtout ceux des fonctions éxé avec contrainte de temps. Non? Haaa vivement des patients jeunes et alertes pour que je m'amuse à nouveau avec la tâche de Baddeley :lol:

    Link to comment
    Share on other sites

    Alors comme ça, tu ne serais pas perverse ?

    Je dis ça et puis, en même temps, je ne suis pas non plus pour considérer qu'à partir d'un certain âge il est normal de ne proposer que des épreuves de screening en lieu et place d'une consultation neuropsychologique approfondie...

    Pour revenir à la DT, quelle lecture vous en avez par rapport aux différents processus en jeu ? Sur quelles bases vous allez discuter de processus attentionnels ou de mémoire de travail ?

    Link to comment
    Share on other sites

    Je passe vite fait et j'en dirai long demain si besoin : DT = Double Tâche (de Baddeley) hein? :D alors personnellement je parle de vitesse d'exécution de mémoire à court terme pour les 1er éléments (feuilles de mesure de vitesse motrice et puis feuille de relevé des empans simples) puis, pour ce qui nous intéresse : d'"attention divisée".

    Link to comment
    Share on other sites

    Pierre-Yves pose une question que je ne trouve pas bête du tout (pour une fois :D ) : quelle version du trail making test a été utilisée dans le cadre de cette standardisation. En effet, la version du GRECO est particulière et ne correspond pas à la version que de nombreux collègues utilisent et considèrent comme la "vraie" version du Trail.

    Est ce qu'un ou une collègue ayant participé à cette standardisation pourrait nous renseigner sur cette question en vérifiant sur le site sf-neuro.org ?

    Link to comment
    Share on other sites




    Guest
    Add a comment...

    ×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

      Only 75 emoji are allowed.

    ×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

    ×   Your previous content has been restored.   Clear editor

    ×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Create New...