Jump to content
Le forum de l'OFPN

 

Congrès National de Neuropsychologie Clinique APPEL A COMMUNICATION

Vous avez été nombreux/ses à vous inscrire pour le CNNC d'octobre 2021 à Rennes et l'ensemble des bénévoles de l'OFPN vous en remercie !
Ce fut une longue réflexion que de décider du maintien en présentiel ou non, votre engouement nous a rassuré dans ce choix, nous nous retrouverons très bientôt en chair et en os !


Pensez à consulter le site du CNNC (http://www.cnnc.fr/ ) pour organiser votre venue en toute sérénité : informations sur les restrictions sanitaires, conseils transports et lieux d'hébergement, accessibilité, etc. 

 

N'hésitez pas à signaler votre présence aux autres membres via la calendrier : https://www.neuropsychologie.fr/calendar/event/527-congrès-national-de-neuropsychologie-clinique-2021/

  • DominiqueC
    DominiqueC

    Trucs et infos pour les aînés


    Je suis sûr que certains collègues trouveront un intérêt à ce document, réalisé par l’institut universitaire de gériatrie de Montréal (Rédaction : Service de neuropsychologie). Il y a là des conseils que nous pouvons réintégrer à notre discours ou mieux encore, une trame à améliorer pour tous ceux ou celles qui realisent des documents à l'attention des patients.

    « Vous avez 60, 70 ou 85 ans ?

    Votre mémoire vous joue des tours et commence à vous inquiéter ?

    Pas de panique ! Il s’agit sans doute des effets de l’âge sur la mémoire. Tout comme notre corps, notre mémoire se modifie avec les années. Le vieillissement normal (quand on est en bonne santé) n’entraîne pas une baisse généralisée de la mémoire. Ainsi, on se rappelle facilement des souvenirs qui datent depuis très longtemps, mais on a un peu plus de difficulté à apprendre de nouvelles choses. De plus, on doit faire un plus grand effort pour mémoriser le contenu d’un livre ou d’une conférence. On reconnaît quelqu’un dans la rue, il nous revient plein de détails par rapport à cette personne, mais impossible de retrouver son nom ! Tout cela fait partie du vieillissement normal et ne nous empêche pas de vivre de façon autonome. Cependant, ces petits dérapages de la mémoire peuvent causer certaines frustrations.

    Voici quelques suggestions permettant de minimiser vos oublis :

    Ne pas faire l’autruche

    Accepter que votre mémoire ne soit pas infaillible est un bon début. Mieux encore, avoir une idée assez juste de ce que vous avez tendance à oublier devrait vous inciter à utiliser un moyen efficace pour y remédier. Plutôt que de canaliser votre attention sur vos oublis anodins, investissez votre temps sur les moyens à mettre en oeuvre pour les minimiser.

    Porter attention…

    Quand on vieillit, on est plus facilement distrait. On ne peut plus « être à la fois au four et au moulin ». Par conséquent, pour bien enregistrer une information, il devient nécessaire de faire un effort et de se dire consciemment « Il faut que je fasse attention ! ». Vous retiendrez mieux ce que vous êtes en train de lire si vous le faites dans un environnement qui n’est pas bruyant. De plus, vous devriez limiter les situations où vous faites deux choses à la fois, surtout uand l’une ou les deux tâches demandent de la concentration. Préparer un repas pour des invités et entretenir une conversation en même temps pourrait s’avérer catastrophique !

    User Feedback

    Recommended Comments



    Guest
    Add a comment...

    ×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

      Only 75 emoji are allowed.

    ×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

    ×   Your previous content has been restored.   Clear editor

    ×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Create New...