Jump to content
Le forum de l'OFPN

 

Congrès National de Neuropsychologie Clinique APPEL A COMMUNICATION

Vous avez été nombreux/ses à vous inscrire pour le CNNC d'octobre 2021 à Rennes et l'ensemble des bénévoles de l'OFPN vous en remercie !
Ce fut une longue réflexion que de décider du maintien en présentiel ou non, votre engouement nous a rassuré dans ce choix, nous nous retrouverons très bientôt en chair et en os !


Pensez à consulter le site du CNNC (http://www.cnnc.fr/ ) pour organiser votre venue en toute sérénité : informations sur les restrictions sanitaires, conseils transports et lieux d'hébergement, accessibilité, etc. 

 

N'hésitez pas à signaler votre présence aux autres membres via la calendrier : https://www.neuropsychologie.fr/calendar/event/527-congrès-national-de-neuropsychologie-clinique-2021/

  • DominiqueC
    DominiqueC

    Vidéo Alzheimer - Un éléphant de Porcelaine


    C’est avec une vraie émotion que je tiens à vous présenter aujourd’hui le travail d’Hélène Trévaux. Cette jeune femme est à l’origine d’un court métrage sur la maladie d’Alzheimer et elle nous explique, dans les lignes qui suivent et avec ses mots, pourquoi cette vidéo.

    Ce genre de projet a le mérite de remettre des images et des mots simples sur une maladie qu’on tend toujours à rendre complexe de part notre approche. La clinique commence surement là où surgit l’émotion. Gardons là près de nous pour ne pas oublier ce qui enrichit également notre pratique… Je tiens à préciser qu’il y a encore très peu de projets de ce type en langue française et je remercie Melle Trévaux pour son travail. Elle cherche d’ailleurs à promouvoir son court métrage donc n’hésitez pas à diffuser l’information…

    Hélène Trévaux : "

    J'ai choisi ce thème de la maladie d'Alzheimer car le sujet me touche de près. En effet, ma grand-mère en est atteinte. Dans ce court-métrage, trois générations (la grand-mère, la mère et la petite-fille) sont confrontées à cette maladie. J'ai trouvé intéressant de traiter de ce rapport entre différentes générations.

    Cette maladie est un vrai fléau et peut toucher n'importe qui. La mémoire est faite de souvenirs.

    Lorsque tout ça s'échappe, les repères s'échappent aussi. Et dans la vie de tous les jours s'amorce un profond changement. Toute la famille en subit les conséquences. Pour le malade, tout se mélange, les souvenirs anciens, les évènements récents, ainsi que les mots. La parole n'est plus maîtrisée. Des moments de lucidité peuvent survenir. La joie de vivre d'antan de la personne touchée s'envole, elle s'apparente à une profonde mélancolie. La mémoire est fragile comme de la porcelaine. Si elle se brise, les souvenirs s'effacent. Une partie de l'histoire familiale disparaît alors. Les malades d'Alzheimer perdent le fil de leur vécu. Leurs souvenirs appartiennent désormais aux êtres qui leur sont chers. Dans leur monde, le brouillard est si épais qu'ils ne reconnaissent plus les visages, ou par moments, des sourires.. leur semble familiers.

    J'ai utilisé cette figure du loup car elle me fascine. Il représente la peur, la maladie. La petite-fille représente la nouvelle génération, l'innocence face à la maladie qui l'affecte au travers de sa grand-mère, une maladie qu'elle subit sans même pouvoir la comprendre. Le loup rôde, il n'attaque pas, le mal est déjà fait.

    Tel un loup, la maladie rôde dans l'esprit qui s'effile, et, d'un coup de patte, elle désunie, fait voler en éclats les fils de la mémoire, la ronde des souvenirs. Le malade entre dans son monde, et s'envolent les pages de sa vie. Les générations futures sont là pour réécrire ces pages, l'histoire de leur vie.

    Ce film a été réalisé dans le cadre d'un atelier vidéo. J'ai fait des études dans une école de cinéma.

    Mes expériences m'ont permis de m'exercer à la réalisation, au montage, à toutes les étapes d'élaboration d'un projet et de diffusion.

    Ce film a été projeté lors d' une conférence à Ploemeur (Morbihan), à l'occasion du mois du film documentaire sur le thème Alzheimer. A ce débat, un neuro-psychiatre intervenait, ainsi que d'autres professionnels dans ce domaine. Un documentaire ("La mémoire retrouvée"), signé Jean-Michel Kuess, était également présenté, ayant pour thème la musicologie en guise de thérapie auprès des malades".

    http://www.dailymotion.com/video/x1stz9_un-elephant-de-porcelaine

    User Feedback

    Recommended Comments

    There are no comments to display.



    Guest
    Add a comment...

    ×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

      Only 75 emoji are allowed.

    ×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

    ×   Your previous content has been restored.   Clear editor

    ×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Create New...