Jump to content
Le forum de l'OFPN
  • DominiqueC
    DominiqueC

    Aluminium et maladie d'Alzheimer


    Une forme rare de maladie d'Alzheimer a été découverte chez une résidante de Camelford, une ville au sud-ouest de l'Angleterre qui a vecu une décharge accidentelle de 20 tonnes de sulfate d'aluminium dans le circuit d'alimentation en eau locale il y a presque 20 ans.

    L'incident est arrivé en juillet 1988, exposant environ 20 000 résidants à travers un grand secteur du nord de la Cornouailles à des niveaux d'aluminium autour de 500 à 3000 fois la limite acceptable (définie par l'Union européenne). L'incident est le sujet d'une enquête gouvernementale en cours.

    La découverte, publiée dans le Journal of Neurology Neurosurgery and Psychiatry, concerne une femme, âgée de 44 ans au moment de l'incident.

    En mai 2003, environ 15 ans après l'incident, la femme, âgée de 58 ans, fut envoyé consulter un neurologue pour des maux de tête répétés, des difficultés pour trouver ses mots et effectuer des calculs simples ainsi que pour des hallucinations, des symptômes qui duraient déjà depuis plusieurs mois. Sa condition a progressivement empiré et elle est morte en avril 2004.

    L'autopsie n'a rien mis à jour de particulier. Par contre, l'autopsie de son cerveau a révélé une forme rare de maladie d'Alzheimer, sous la forme d'un début sporadique d'angiopathie bêta amyloïde. D'autres caractéristiques typiques de maladie d'Alzheimer étaient également présentes.

    Aucun autre membre de la famille de cette femme n'avait été affecté par la maladie d'Alzheimer ou par des problèmes psychiatriques.

    De très hauts niveaux d'aluminium ont été retrouvés dans les régions affectées de son tissu cérébral, avec en possible cause, l'importante exposition à l'aluminium après l'incident, selon les auteurs. L'Aluminium a déjà été associé à un risque accru de développer la maladie d'Alzheimer.

    Cependant, ils soulignent également qu'il est impossible de dire si l'aluminium a causé la maladie d'Alzheimer. Ils suggèrent toutefois que les survivants de l'incident devraient pouvoir être évalués sur le plan cognitif afin d'estimer l'incidence de cet événement sur d'éventuels déclins cognitifs.

    Un éditorial du Professeur Daniel Perl de l'université du Mont Sinaï, souligne que l'association entre un risque accru de développer la maladie d'Alzheimer et l'exposition à l'aluminium est quelque peu controversée, en grande partie parce qu'il existe peu de données épidémiologiques pour soutenir la théorie.

    Relativement peu de choses sont connues sur la contribution exacte de facteurs exogènes au développement de maladie d'Alzheimer, rapporte Perl et un cas unique ne clarifie pas cette position.

    « Cependant » rapporte t'il, « si des cas similaires devaient apparaître parmi les 20 000 individus exposés, les implications de cet incident deviendraient extrêmement importantes. Seul le temps pourra nous renseigner. »

    Source : Exley (2006) Severe cerebral congophilic angiopathy coincident with increased brain aluminium in a resident of Camelford, Cornwall, UK , J Neurol Neurosurg Psychiatry.

    User Feedback

    Recommended Comments

    There are no comments to display.



    Guest
    Add a comment...

    ×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

      Only 75 emoji are allowed.

    ×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

    ×   Your previous content has been restored.   Clear editor

    ×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Create New...