Enfants & ados

7 articles dans cette catégorie

  1. L'examen psychologique de l’enfant dans le champ du handicap

    Teaser Paragraph:

    Avec le concours de la délégation régionale de l’AFPEN (Association française des psychologues de l’éducation nationale) et en partenariat avec le Conseil Général et le Rectorat, la MDPH Réunion a organisé ses Journées d’étude sur le thème de "l’examen psychologique du jeune dans le champ du handicap". Sur trois jours (du 29/04 au 02/05), près de 170 professionnels dont 80% de psychologues exerçant dans différents milieux professionnels (Education Nationale, Conseil Général, secteurs sanitaire, médico-social et libéral) ont participé à cette action.

    Robert Voyazopoulos, expert national de la psychologie de l’enfant, a animé ces journées autour de six thèmes complémentaires permettant de situer les enjeux de l’examen et du bilan psychologique pour mieux accompagner les jeunes en difficulté d’apprentissage.

    • 3 commentaires
    • 7 576 vues
  2. TDAH en neurologie adulte

    Teaser Paragraph:

    C’est après avoir rencontré Monsieur J., 29 ans, que je me suis questionnée sur l’expression clinique du Trouble de Déficit de l'Attention / Hyperactivité (TDAH) à l’âge adulte. En résumé, monsieur J. était reçu en consultation mémoire pour avis neuropsychologique dans le cadre d’une suspicion de TDAH par la neurologue. Il rapportait de lourds troubles attentionnels avec pensées intrusives, une atteinte de sa perception spatiale (avec réduction de son champ visuel) et une impulsivité verbale. Ces plaintes ont été à l’origine de nombreux examens (IRM, consultation neurologique, ophtalmique, orthoptiste), sans conclusion particulière. Les troubles étaient présents depuis environ 7 ans. Je retiens de l’anamnèse des traits obsessionnels et un mode relationnel parfois inadapté. D’importants affects anxieux étaient rapportés. Il expérimentait d'importantes difficultés de motivation et ne parvenait pas à conserver ses emplois plus de quelques mois. Il vivait à domicile avec sa compagne et était alors au chômage. L’humeur était fluctuante. Il existait des antécédents thymiques (dépression) et addictifs (éthylisme). Au moment de la consultation, la consommation d’alcool était moins importante, mais régulière (3 verres par jour).

    • 19 commentaires
    • 8 732 vues
    • 2 commentaires
    • 2 405 vues
    • 0 commentaire
    • 1 325 vues
    • 0 commentaire
    • 2 534 vues
    • 0 commentaire
    • 1 794 vues
    • 0 commentaire
    • 1 608 vues