• Maryne
    Maryne

    Utilisation du logiciel PRESCO tablette par des psychologues en EHPAD

    Je suis psychologue spécialisée en neuropsychologie et je travaille depuis 2 ans et demi dans un EHPAD public qui accueille 102 résidents dont 14 en unité Alzheimer protégée, nous sommes deux psychologues à temps plein dans la structure et mon collègue est lui spécialisé en gérontopsychologie.

    Les éditions Créasoft, par le biais de leur directeur des opérations, nous ont contacté en fin d'année 2011 pour une présentation/démonstration du logiciel PRESCO, elles recherchaient plus particulièrement des contacts parmi les psychologues spécialisés en neuropsychologie. Suite à cette rencontre, elles nous ont proposé une version d'essai pour tester le logiciel, sans contrepartie. Par le biais du site Neuropsychologie.fr, nous avons même pu avoir accès au prêt d’une tablette tactile proposant le logiciel PRESCO, sous réserve de faire un retour sur notre utilisation du logiciel à Neuropsychologie.fr comme aux éditions Créasoft.

    Il faut préciser également que le retour sur cette expérience ne se veut en aucun cas un comparatif par rapport à d’autres logiciels concurrents puisque PRESCO est le seul auquel nous avons eu accès à ce jour.

    • Like 22


    Modalités d’utilisation :

    Nous avons utilisé le logiciel PRESCO auprès de deux groupes de résidents :

    - Un groupe réduit (4 résidents sans troubles cognitifs majeurs) participant habituellement à l’atelier mémoire hebdomadaire de l’EHPAD ;

    - Un groupe de résidents (ayant des troubles cognitifs et du comportement) participant habituellement à l’atelier de stimulation cognitive hebdomadaire dans notre unité Alzheimer protégée.

    L’animateur de la séance est le psychologue, il est le seul à manipuler la tablette.

    Compte tenu de l’utilisation de ce logiciel en groupe nous avons couplé l’utilisation de la tablette tactile avec un vidéoprojecteur. Nous notons à ce niveau n’avoir rencontré aucune incompatibilité du matériel.

    D’un point de vue technique :

    Le couple tablette / logiciel PRESCO révèle de nombreuses qualités que nous avons appréciées : interface intuitive et réactive, large panel d’exercices qui profitent du support informatique, son de bonne qualité, personnalisation avancée des réglages.

    Probablement très adapté pour un usage individuel, notre utilisation au niveau du groupe nous permet de relever certains points problématiques dans ce cadre :

    - Les possibilités de réglage et de niveau permettent une adaptation de la complexité des exercices au public visé a priori cependant l’impossibilité de leurs manipulations en temps réel rend problématique la gestion des groupes hétérogènes ;

    - L’image projetée correspond au visuel de la tablette tactile, de ce fait le public voit tous les écrans intermédiaires de réglage des exercices ;

    - Pour certains exercices la taille des items reste réduite par rapport à l’ensemble de l’image projetée, certains résidents ont donc du mal à visualiser correctement et/ou à se concentrer sur les items pertinents pour l’exercice ;

    - Pour certains exercices la consigne reste affichée alors que pour d’autres non,

    - Les items et les choix validés ne sont pas visibles sur la projection de l’écran, les résidents perdent alors le fil de l’interactivité ;

    - La programmation d’une séquence d’exercices a priori n’est pas possible ce qui ralentit le rythme de la séance.

    Propositions :

    - La possibilité de manipuler en temps réel les différentes options sans que cela ne soit visible sur l’image projetée au public serait un atout ;

    - Une fonction « zoom » utilisable avec le logiciel permettrait une meilleure visibilité de la partie de l’écran pertinente pour l’exercice ;

    - Il pourrait être intéressant de pouvoir afficher la consigne au choix de l’animateur notamment face à un public qui a des difficultés à mémoriser la consigne.

    Les exercices et leur contenu :

    - Le nombre suffisant des exercices permet d’avoir du matériel pour exploiter les différentes fonctions cognitives, cependant, bien qu’ils soient classés par fonction cognitive, chacun des exercices est relativement peu spécifique à une fonction cognitive particulière ;

    - Les exercices dans leur ensemble font preuves de qualités ludiques, en plus d’être un matériel qui semble pertinent pour la stimulation cognitive ;

    - Les consignes ont été comprises rapidement par les résidents, sans qu’il soit besoin de les reformuler systématiquement, quand il s’agissait des résidents sans troubles cognitifs majeurs, cependant la complexité des consignes est très variable d’un exercice à l’autre et représente parfois un niveau de difficulté à elle seule qui peut rendre l’exercice inexploitable pour les résidents présentant des troubles cognitifs (notamment pour les consignes en plusieurs étapes);

    - Certains exercices utilisent du matériel et des procédures correspondant à des tests neuropsychologiques ce qui rend délicat et inapproprié leur utilisation comme matériel de stimulation cognitive (effet d’entrainement) ;

    - Certains exercices ne sont pas utilisables en groupe ;

    Ressenti général des résidents :

    Les séances de groupe effectuées ont mis en avant de nombreux points positifs. La nouveauté, qui est généralement un frein avec ce type de public, n’a pas posé de résistances flagrantes, si bien que l’atelier, dès le premier, était dynamique et actif. De plus, les exercices spécialement adaptés au support informatique ont suscité étonnement, curiosité et plaisir. Les résidents ont également reconnu qu’il ne s’agissait pas simplement d’un atelier ludique mais que les exercices proposés permettaient de stimuler leur cognition, c’est là un des points essentiels pour eux.

    En conclusion

    La proposition des éditions Créasoft de tester le logiciel PRESCO nous a rendu curieux de découvrir ce matériel même si avant cette prise de contact nous n’avions pas envisagé d’avoir recours à ce type de support. Nous étions également intéressés de découvrir les réactions de nos résidents face à l’outil informatique d’une manière générale et dans le cadre de nos ateliers de stimulation cognitive plus particulièrement.

    Le logiciel, dans sa version actuelle, est en première intention dédié à un usage individuel. En tant que psychologues, nous n’envisageons pas de l’intégrer actuellement au sein de nos pratiques d’accompagnement individuel. En effet, pour la population avec laquelle nous travaillons, la stimulation cognitive nous semble plus pertinente à travailler en groupe, permettant de solliciter également toutes les compétences sociales et d’interactions nécessaires à la vie en communauté au sein d’un EHPAD.

    Pour un travail en groupe, lorsque l’animateur s’investit, qu’il accompagne activement et avec souplesse l’utilisation du logiciel PRESCO sur la tablette, ce qui demande une connaissance/expérience préalable du matériel, une séance en groupe semble pouvoir déboucher sur un atelier stimulant, interactif et ludique. L’ensemble des remarques listées précédemment nous semble néanmoins nécessaire pour aboutir à un résultat adapté à l’animation de groupes en EHPAD.

    C’est en envisageant de l’intégrer à notre projet informatique (utilisation par les résidents en autonomie et/ou accompagnement individuel de postes informatiques dédiés) que le logiciel PRESCO a su nous convaincre de la place que ce type de logiciel peut prendre au sein d’un EHPAD. En plus d’être une valeur ajoutée en termes de stimulation cognitive, un logiciel comme PRESCO peut exercer un véritable attrait auprès des résidents et soutenir leur envie d’utiliser le support informatique sur le long terme.

    Auteure : Marine Pernici



    Retour utilisateur

    Commentaires recommandés

    Maintenant , l'idéal serait de faire une petite étude pour voir les bienfaits de cet outil par rapport a un atelier de stimulation plus "classique".

    A vous de voir quelles mesures vous souhaitez prendre ? quels objectifs à atteindre ? ect ....

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Maintenant , l'idéal serait de faire une petite étude pour voir les bienfaits de cet outil par rapport a un atelier de stimulation plus "classique".

    A vous de voir quelles mesures vous souhaitez prendre ? quels objectifs à atteindre ? ect ....

    Il faut savoir que cet outil n'est pas conçu particulièrement pour des neuropsychologues ou même des orthophonistes spécialisés en neuro...en fait il peut être utilisé par n'importe qui dans l'Ehpad dans une optique de stimulation cognitive évidemment pas du tout ciblée, et à plus ou moins long terme ce sera certainement le cas...face à mes objections et remarques, pour la plupart les mêmes que celles ci-dessus, en particulier sur le contenu, le commercial de Créasoft a été plutôt désagréable et m'a bien fait comprendre que de toute façon, le but était d'inonder les Ehpad de ce genre de matériel...

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Assez d'accord avec Florent. L'approche "non-commerciale" est en réalité hyper-commerciale. Quand on manque de moyens matériels et qu'une entreprise nous propose de prêter (pas donner hein pas pas pousser) des tablettes pour tester leur produit, difficile de résister ! Ensuite qu'on le veuille ou non, ce prêt influence l'avis qu'on peut donner sur le produit. Difficile de dire "c'est vraiment nase, remballez !". Non ! On s'oblige à faire un compliment par-ci, par-là, à trouver des points positifs... parce qu'on est gentil et reconnaissant !

    Et mis à part ce problème qui biaise les choses, on peut aussi se demander quel est l'intérêt de faire ces logiciels si on ne prévoit pas une évaluation pré et post/entraînement mais qui ne soit pas une évaluation du progrès sur la tablette et le logiciel mais une évaluation des progrès dans la vie quotidienne. Car au final que doit viser un entraînement cognitif si ce n'est une amélioration de la qualité de vie ? Mais ça les éditeurs s'en fiche, l'essentiel étant de vendre le logiciel !!!...

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Enorme +1 à Arkoko...

     

    D'ailleurs, à ce propos : un peu de saines lectures ici et ici.

     

    Je veux pas faire mon énervé, mais ce genre de logiciel, au-delà de la question de leur (in)efficacité contribuent à véhiculer des stéréotypes négatifs sur le vieillissement et le fonctionnement cognitif. Stéréotypes qui ont également un impact. 

     

    Tout ça a déjà été dit, je sais, mais bon...

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    arkoko : je ne partage pas ton avis sur la question des tests. Il en va de la déontologie de chacun. Rien n'oblige une personne a accepter du matériel ou un livre en prêt s'il va à l'encontre de sa pratique, de son éthique. Par ailleurs, le contrat de base est toujours le même dans ce genre de situation : on dit ce qu'on pense de manière objective, même si cela ne sert pas l'éditeur.

     

    Après, il y a les formes à mettre, un peu de tact et de mesure. Ca ne me choque pas d'essayer de faire ressortir les points forts et les points faibles. Ce n'est pas de la gentillesse, juste une approche moins manichéenne des choses.

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    s'agit il de la version "bien vieillir" qui va sortir prochainement qu'on vous a fait tester?

     

    je ne suis pas vraiment pour ce genre de stimulations qui parfois ne renvoient pas vraiment à des problématiques fonctionnelles, avec des patients qui ne sont pas habitués à ce genre de technologie (bah oui il faut le dire).

     

    De plus, je trouve que cela ne développe pas vraiment la communication, isole même les patients (autant faire d ela stimulation individuelle dans ce cas!. Or la notion de groupe, la communication sont des éléments essentiels! Je reconnais néanmoins la facilité de stockage (adieu les gros classeurs), le gain de temps de préparation des ateliers, avec une modulation de la difficulté facile et rapide. La qualité est elle pour autant au rdv, et l'efficacité?

     

    Je crains également que ce genre de logiciel ne soient convoités et utilisés par d'autres professionnels non qualifiés...

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites


    Guest
    Vous postez un commentaire en tant qu’invité. Si vous avez un compte, merci de vous connecter.
    Ajouter un commentaire…

    ×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

      Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

    ×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

    ×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

    ×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.