Appel à Commmunication pour le N° 8 des Cahiers de Neuropsychologie Clinique

CNC.jpg

COVID-19 : Retours d'expériences et Post-confinement

 

Le Comité d'Edition et de Rédaction des Cahiers de Neuropsychologie Clinique vous propose de lui faire parvenir avant le 17 Octobre 2020

vos propositions de communication sur ce thème

à l'adresse cahiers[at]ofpn.fr

 

CNC.jpg

L'observatoire

  • entries
    327
  • comments
    616
  • views
    21,558

TMS dans le traumatisme cranien


DominiqueC

1,116 views

La stimulation magnétique transcranienne est de retour ! cette fois, dans la famille TMS, je voudrais…. Le trauma crânien !

Josh Villa avait 26 lorsqu’il traversa le pare brise de son véhicule dont il perdit le contrôle sous l’effet de l’alcool. C’était le 28 aout 2005, Josh tomba alors dans un profond coma.

Un an plus tard, Josh Villa montra quelques signes d’amélioration de son état : il pouvait ouvrir les yeux mais sans toutefois répondre aux stimuli externes.

Pour le Dr Theresa Pape, à ce niveau là, il y a peu d’espoir d’amélioration et les patients retournent souvent au domicile, lorsque les familles le peuvent.

Josh Villa ne rentra pourtant pas chez lui, Pape suggéra à sa mère de l’intégrer dans une étude de 6 semaines ayant pour objet la TMS. L’idée était de stimuler le cortex dorsolatéral droit du jeune homme, cette structure étant fortement reliée au tronc cérébral, un réseau clé pour ses capacités attentionnelles.

Après 15 séances, la mère de Josh eut l’énorme surprise de le voir tourner la tête vers elle alors qu’elle était en train de lui parler. Il pouvait orienter son regard vers les personnes proches, suivre du regard le mouvement d’un doigt et arriver à prononcer quelques mots simples comme « help ».

25-10-08.jpg style="margin: 4px 10px 6px 4px; box-shadow: 1px 1px 10px #555">Après 30 séances, l’équipe n’observa plus d’amélioration notable et Josh retourna chez lui, auprès de sa famille. Nous sommes loin de la guérison mais prendre soin d'une personne consciente de son environnement proche est déjà une chose très appréciable pour les proches de tels patients.

Le Dr Pape compte maintenant reconduire cette expérience auprès d’un autre patient dans le coma.

Elle vient de présenter ses résultats lors de la troisième "International Conference on Transcranial Magnetic and Direct Current Stimulation "

Pour Steven Laureys, du Coma Research Group de Liège, nos connaissances dans le champ de la consience sont si faibles que même une unique étude de cas apporte déjà des éléments de réfléxions importants !

Effet de la TMS ou récupération naturelle ?

Le Dr John Whyte, du Moss Rehabilitation Research Institute, souligne que même après 8 mois, ce type de récupération n’est pas exceptionnel. Il croit sincèrement aux possibilités de la TMS mais montrer des effets scientifiquement irréfutables est difficile dans ce contexte où l’on dissocie difficilement l’impact de la récupération naturelle, incontrôlable par nature.

La TMS montre des résultats intéressants chez les dépressifs, les patients parkinsoniens ou frappés par un accident cérébro vasculaire. Reste à voir si le champ du traumatise crânien peut aussi espérer des apports thérapeutiques de cette nouvelle technologie !

Source : http://www.dailymail.co.uk/health/article-1077947/Coma-victim-able-speak-pioneering-magnetic-field-therapy.html

photo : BBC News

0 Comments


Recommended Comments

There are no comments to display.

Guest
Add a comment...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.