Blogs

Nos blogs communautaires

  1. Nos enfants seront-ils de moins en moins intelligents ? La dernière étude qui s'intéresse au sujet a été publiée lundi par des chercheurs norvégiens dans la revue PNAS : Flynn effect and its reversal are both environmentally caused.

     

    Barbara Demeneix, spécialiste des perturbateurs endocriniens, décrypte les dernières publications sur le sujet chez France Culture.

     

    http://neuropsychologie.fr/doc/audio/Baisse-QI-FranceCulture-2018.mp3

     

    Radio Canada s'est également fait l'écho de cette information et souligne qu'il existe d'autres pistes parmi lesquelles: " le « déclin des valeurs éducationnelles », la « dégradation des systèmes éducatifs et scolaires », la « télévision et les médias », la « dégradation de l'éducation au sein des familles », la « dégradation de la nutrition » et la « dégradation de la santé »."

  • Billets

  • Commentaires du blog

    • Anne-Lise M
      Le post remonte à plusieurs années, mais je comprends tout à fait le sujet. J'avais été surprise par le style de rédaction de CR neuropsy de deux collègues qui s'étaient mises d'accord pour synthétiser le plus possible. Cela permettait au neurologue / gériatre de lire l'essentiel. L'inconvénient, à mon avis, étant qu'il devenait plus "technique". En EHPAD, c'est différent, on a le temps, moi j'aime bien aborder le type de personne dont il s'agit (en valorisant toujours le patient, évidemment !), en évoquant l'histoire de vie qui permettent de mieux comprendre la parcours du résident et mieux s'adapter à son projet de vie. Encore faut-il que je sois lue, car je ne le suis pas ! Néanmoins, cela m'a permis d'affiner mes CR, avec lesquels je termine par "en résumé" pour énumérer les troubles, voire souligner ce qui est préservé, et par "en conclusion" pour mettre en avant un profil / tableau d'atteinte, suivi de la prise en charge proposée. Et je suis d'accord que selon la façon d'aborder tout cela, c'est déjà une "forme de thérapie" étant donné l'attention que l'on porte au patient de manière éthique, par ailleurs cela permet d'orienter le médecin ou tout autre professionnel amené à lire nos CR dans la prise en charge qu'il pourra lui-même apporter.
    • LiliPho
      Je viens de découvrir votre conversation, je vous mets en lien la réponse de Ramus à ce documentaire.   http://www.scilogs.fr/ramus-meninges/demain-tous-cretins-ou-pas/   En ce qui concerne le livre TV-lobotomie je ne l'ai pas lu mais j'ai regardé la vidéo Youtube de ce monsieur en entier et les arguments donnés sont tellement biaisés que je ne prendrai pas ces informations pour baser ma réflexion sur le sujet.   Je trouve le point de vue de Julie plus intéressant : l'être humain évolue, peut-être que nos tests sont encore trop orientés sur des pratiques qui deviennent passéistes (l'écriture, le par coeur) ?     
    • Laurène
      Je suis également souvent confrontée à cette question. Je m'interroge cependant régulièrement sur qu'est-ce qui est à l'origine de quoi. En effet, en tout cas pour la population que je rencontre, ce sont principalement des personnes de milieu socio-culturel très défavorisés (ce qui impacte nécessairement l'évaluation du QI, en tout cas pour ce qui met en jeu les connaissances cristallisées) et qui subissent des violences de toutes sortes (régulièrement intra-familiales). Je me dis que ces violences perturbent l'enfant de manière très importante et le rendent très peu disponible pour les apprentissages, et parfois très peu disponible pour un bilan aussi d'ailleurs. Du coup j'ai tendance à penser que ce n'est pas tant la déficience intellectuelle, au départ, qui entraine un risque plus élevé d'abus sexuel mais plutôt le contexte de développement de l'enfant qui freine les apprentissages de toutes sortes et entraine un retard dans le fonctionnement intellectuel par rapport aux autres. Après, devenu adulte, je constate par contre régulièrement que les abus passés + les difficultés de raisonnement, de prise de recul, etc. entrainent une vulnérabilité extrêmement importante...    
    • Piet
      Pas de souci, je suis même étonné des refs que tu sors. Ca va me prendre quelques temps pour te réponre, j'ai prêté le livre et le PDF rame d'une force qu'il faut 15 sec par page pour l'ouvrir. Mais je te poste ca quand je peux.    
    • Blanche
      Au passage de la conversation que je n'ai pas complètement captée mais pas mal de débat sur le sujet de la baisse du QI   https://www.cerveauetpsycho.fr/sd/intelligence/demain-tous-cretins-ou-pas-13357.php   Pour Barbara Demeneix, j'ai eu l'occasion de l'écouter lors du congrès EDI sur l'autisme et d'en reparler avec un autre pédopsychiatre 48h après et son discours est très orienté.    Je dois avoir quelques photos de son PPT je vais essayer de les trouver et de les partager ..   https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3114826/    http://emilkirkegaard.dk/en/wp-content/uploads/were-the-victorians-smarter-than-us.pdf           😉