• DominiqueC
    DominiqueC
    Sign in to follow this  

    Des corps de Lewy dans l'amygdale augmentent le risque de dépression pour les patients MA



    Dépression et maladie d’Alzheimer sont couramment associées et la prévalence de dépression est plus importante chez ce type de patient que dans la population normale. Dans ce sens, il a été montré que les personnes âgées ayant une histoire de dépression ont un risque accru de développer une démence et plus particulièrement la maladie d’Alzheimer.

    Récemment, des études ont montré que la dépression serait associée à la présence de corps de Lewy dans la maladie d’Alzheimer (MA) et dans la démence à corps de Lewy (DCL).

    Les personnes avec un passé dépressif ont un volume hippocampique plus faible que les personnes sans passé dépressif et 50% des personnes ayant traversé des troubles dysthymiques sans démence présentent des corps de Lewy après autopsie.

    Des études en neuro-imagerie ont montré que les patients atteints d’une MA et d’une dépression ont un hypo métabolisme plus importants que les patients MA sans dépression. Puisque la relation entre la distribution régionale des corps de Lewy et la dépression n’a pas encore été étudiée dans la MA, les auteurs de cette étude se sont intéressés à cette question au regard de 3 régions cérébrales (tronc cérébral, cortex limbique et néocortex) et de l’amygdale.

    Lopez et al., ont étudié 267 cas autopsiés ayant présenté une maladie d’Alzheimer et une dépression majeure à partir de l’AD Research Center de l’université de Pittsburgh. Chaque patient avait bénéficié d’une évaluation neurologique, psychiatrique et neuropsychologique complète.

    Sur le plan psychiatrique, l’investigation avait été menée par un gerontopsychiatre. L’entretien contenait, entre autre, une évaluation psychométrique associant la Behavioral Rating Scale, l’Hamilton Depression Rating Scale (HDRS) et la Blessed Dementia Rating Scale (BDRS for ADLs). Le diagnostic de dépression était retenu à partir des critères du DSM IV.

    Concernant les résultats, les auteurs n’ont montré aucune différence entre les patients MA avec ou sans corps de Lewy en terme d’âge, de sexe, de durée de la maladie, de niveau d’éducation, au MMSE, à la DRS de Mattis, à la BDRS for ADLs, à la HRS, la HDRS et la NYU Scale (pour le parkinsonisme).

    De même, les proportions de patients avec des signes pyramidaux, présentant des illusions, des hallucinations visuelles, une utilisation d’antidépresseur, d’antipsychotique, d’inhibiteur de cholinestérase, de pathologie cardiaque, d’hypertension et de diabète n’étaient pas différentes d’un groupe à l’autre.

    Il y a eu une proportion beaucoup plus importante de patients dépressifs dans le groupe MA avec corps de Lewy que dans le seul groupe MA. Les patients avec des CL dans la structure amygdalienne et à des niveaux évaluées de 7 à 10 (cortical+amygdale) étaient plus dépressifs que les seuls patients MA. Le caractère unique ou récurent de l’épisode dépressif majeur n’était pas différent entre les patients MA avec ou sans corps de Lewy.

    Le risque de dépression était significativement augmenté chez les patients avec corps de Lewy à l’autopsie (RR=3.06, 95% CI : 1.25, 7.46, p=0.01), seulement si les corps de Lewy étaient présents dans l’amygdale.

    En discussion, les auteurs concluent que leurs données confirment de précédentes observations associant corps de Lewy et syndrome dépressif majeur dans la maladie d’Alzheimer. Cette étude précise le contexte en montrant que la plupart des cas de dépression étaient associés à la présence de corps de Lewy dans l’amygdale. Des données restent peu claires comme la logique d’accumulation des corps de Lewy dans l’amygdale. Est elle sporadique ou spécifique à certains facteurs personnels ? Par exemple, les agrégats tau semblent stimuler l’accumulation de corps de Lewy.

    L’amygdale joue un rôle central dans la manifestation dépressive chez les jeunes individus non déments avec une élévation du métabolisme qui pourrait signifier une réduction de l’inhibition de la structure ou encore une accentuation de la transmission synaptique depuis d’autres structures cérébrales. Les auteurs appuient l’idée que la présence de corps de Lewy altèrerait la connectivité de l’amygdale avec les autres structures corticales.

    Lopez et al., ont déjà montré que les patients MA qui développent un syndrome dépressif avant ou de manière concomitante à la maladie augmentent leurs risques de mourir, ce qui n’est plus vrai lorsque la dépression survient au décours de la maladie. De manière générale, la dépression majeure est rare chez la personne Alzheimer.

    Parmi les difficultés d’évaluation de la dépression chez la personne démente, il faut retenir la plus grande médication des patients MA pour d’autres problèmes psychiatriques. Cette médication pourrait les rendre moins sensibles à la dépression lorsque les patients sont sous antidépresseurs depuis longtemps déjà. L’évolution de la démence rend aussi plus difficile une appréciation fine des troubles de l’humeur. La méthodologie utilisée pour dénombrer les corps de Lewy pourrait aussi intervenir.

    Enfin, pour ma part, je retiens deux points vraiment intéressants. Les auteurs n’ont pas retenu le score de dépression obtenu à la HDRS principalement parcequ’une personne démente peut obtenir un score élevé à cause d’éléments anxieux, d’une agitation et d’une insomnie non reliée à un trouble de l’humeur. Deuxièmement, le nouveau consensus sur les critères diagnostics de la démence à corps de Lewy est tel que la seule présence de corps de Lewy dans l’amygdale est suffisante pour poser la démence à corps de Lewy.

    Source: Lopez O et al., Lewy bodies in the amygdala increase risk for major depression in subjetcs with Alzheimer disease. Neurology, 2006;67:660-665.

    Sign in to follow this  


    User Feedback

    Recommended Comments

    There are no comments to display.



    Guest
    You are commenting as a guest. If you have an account, please sign in.
    Add a comment...

    ×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

      Only 75 emoji are allowed.

    ×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

    ×   Your previous content has been restored.   Clear editor

    ×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.