• DominiqueC
    DominiqueC

    Les stéréotypes chez la personne âgée pourraient prédire le déclin sensoriel

    Sign in to follow this  

    Les personnes âgées qui ont des préjugés sur la vieillesse ont plus de risque de développer un trouble de l'audition, comme le soulignent des chercheurs de Yale dans le numéro de Mars du Journals Of Gerontology.

    « C'est la première étude qui démontre que les préjugés peuvent prédire une mauvaise perception sensorielle » rapporte Becca R. Levy, professeur associée au département d'Épidémiologie et de Santé publique (EPH) et du département de Psychologie de Yale.

    « Bien qu'un large tableau de facteurs biologiques ait été identifié et contribue à la baisse de l'audition, notre équipe a estimé qu'il était important de comprendre si des facteurs psychosociaux, comme les stéréotypes négatifs concernant l'âge peuvent également influencer l'audition » précise Levy.

    Levy et son équipe ont étudié 546 personnes âgées de 70 ans et plus. Les participants faisaient partie du Precipitating Events Project, une étude à long terme des résidants du Greater New Haven. Leurs préjugés concernant l'âge ont été mesurés lorsqu'ils sont entrés dans l'étude. L'audition a été mesurée avec un audioscope à main au début de l'étude et de nouveau trois ans plus tard.

    Pour mesurer les préjugés, on a posé aux participants de questions comme : « Lorsque vous pensez à une personne âgée, quels sont les cinq premiers mots ou expressions qui vous viennent à l'esprit ? » Les réponses ont été cotées comme négatives ou positives, sur des critères internes ou externes. Les stéréotypes négatif comportés des mots comme « sénile » et « faible », tandis que les stéréotypes positifs incluaient des mots comme « sage » et « actif ». Des stéréotypes externes ont inclus des éléments visuels comme des cheveux gris, des rides etc.

    Les personnes âgées avec des préjugés négatifs et externes avaient également les plus mauvaises performances en audition à la fin de l'étude de trois ans. Selon Levy, « La perte d'audition est le troisième trouble le plus commun parmi les personnes de 65 ans et plus et peut mener à augmenter l'isolement social, l'auto-dépréciation, la solitude et la dépression. »

    Levy souligne que les stéréotypes tant négatifs qu'externes pourraient avoir des conséquences comportementales défavorables avec l'acceptation de la perte d'audition comme un phénomène normale de la vieillesse, celle-ci entraînant alors une absence ou une moins bonne prise en charge.

    Source: http://opa.yale.edu/news/article.aspx?id=1832

    Sign in to follow this  


    User Feedback

    Recommended Comments

    There are no comments to display.



    Guest
    Add a comment...

    ×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

      Only 75 emoji are allowed.

    ×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

    ×   Your previous content has been restored.   Clear editor

    ×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.