• DominiqueC
    DominiqueC
    Sign in to follow this  

    Essential of Neuropsychological Assessment

    Ca faisait un petit moment que j’avais envie de vous présenter une autre référence pour notre discipline. D’ailleurs, il ne s’agit pas d’une référence mais d’un ensemble d’ouvrages que renferme la collection « Essentials of Psychology Assessment » mais pour ma part, je me limiterais pour le moment au fondamental « Essential of Neuropsychological Assessment » (ENA). Ce livre n’est d’ailleurs pas tout à fait nouveau puisqu’il fut publié chez Wiley en 2002 et écrit par deux neuropsychologues de la Harvard Medical School.



    Nancy Hebben a débuté sa carrière en 1979 et a eu l’honneur d’étudier auprès d’Edith Kaplan. Elle a mené à bien plus de 3500 évaluations auprès d’un large public et exerce actuellement en tant que Professeur adjoint de clinique dans le département de psychiatrie de la Harvard Medical School. Nancy Hebben a eu l’occasion de suivre prés de 3000 supervision d’étudiants en pré ou post doctorat dans le cadre de la certification en neuropsychologie. Elle a également une très grande expérience dans le domaine de l’expertise médico-légale.

    William Milberg travaille comme professeur associé de psychologie dans le même département de psychiatrie de la Harvard School. Il a également été interne en 1978 sous la direction d’Edith Kaplan. A partir de 1981, il a enseigné en neuroanatomie et dans l’évaluation neuropsychologique à l’université d’Harvard et a suivi de nombreux étudiants en pré ou post doctorat dans le cadre du programme de Neuropsychologie Gériatrique. Tous deux sont certifiés par l’American Board of Professionnal Psychology.

    Passons maintenant au contenu de l’ouvrage.

    Le chapitre un est, de manière assez traditionnelle, un historique du développement de la neuropsychologie clinique. J’entends déjà des soupirs mais il faut les mettre de coté. Cette partie est très bien réalisée et s’avère même essentielle je trouve. Qui connait vraiment notre histoire ? Les premiers débats sur le holisme et le localisationnisme, sur l’implication du fonctionnalisme et du cognitivisme dans l’élaboration moderne de nos tests. Trois batteries peuvent retracer les trois grandes approches en neuropsychologie, la Halstead Reitan Neuropsychology Battery, la Luria Neuropsychological Battery et la Boston Process Approch. De nombreuses contributions ont également émané du Canada, de la France, de l’Angleterre, de l’Italie, de l’Allemagne, mais toujours sur ces trois grandes orientations. Bref, c’est très instructif et (comme pour chaque chapitre), un petit jeu du Vrai ou Faux est présent à la fin du chapitre pour faire le point sur les connaissances acquises après la lecture !

    Après la neuropsychologie en générale, le chapitre deux porte sur le neuropsychologue en lui-même. L’axe de formation est centré autour de la conférence de Houston (très très exigeante) et parle donc beaucoup plus aux américains qu’aux européens que nous sommes. Pour autant, les Etats Unis sont probablement un gold standard pour beaucoup et savoir ce qui est exigé en terme de connaissances pour eux ne peut que nous motiver à développer également des formations (universitaires ou continues) plus exigeantes.

    Le chapitre trois fait le point sur ce que devrait être le bon entretien. D’emblée, les auteurs donnent le ton en soulignant que l’entretien clinique est l’un des grands facteurs limitant du bilan neuropsychologique. L’équilibre doit être parfait car dans un sens comme dans l’autre, si le temps d’entretien est trop court, de nombreuses données ne pourront pas être interprétées alors que si le temps d’évaluation est trop court, ce sont les éléments de l’entretien qui ne trouveront pas d’appui. Une liste des items les plus importants est proposée par exemple ainsi que la manière de conduire l’entretien afin de faire ressortir de plus d’informations pertinentes possible. Y est également discuté de l’importance du contexte médical, psychiatrique (quoi demander, dans quelles circonstances), de l’évaluation du niveau socio culturel etc. Une partie est également dédiée à la manière de prendre en compte le comportement du patient (que regarder, quels signes etc.). De manière très concrète, des conseils sont formulés sur la manière d’équiper son bureau, sur l’importance du décor, sur toutes ces petites choses auxquelles on ne pense plus au bout d’un moment mais qui restent centrales dans notre pratique.

    Le chapitre quatre est dédié à la manière de sélectionner correctement les tests dont nous aurons besoin en fonction du patient que l’on doit évaluer. Y est également discuté de l’administration des tests mais aussi de la cotation. Les conseils sont parfois tres basiques (se présenter, donner sa profession) jusqu'à des choses qu’on ne fait pas tous forcement (expliquer tres clairement, avant les tests, ce qui va se passer, comment l’évaluation va se dérouler etc. afin d’obtenir le maximum d’adhésion). On y retrouve également des réflexions sur comment contre balancer les épreuves, quel ordre en fonction de la charge cognitive du test par exemple. Un ensemble de tests est présenté par catégorie (quels tests pour évaluer l’intelligence, la mémoire..) mais les épreuves n’existent pas toutes en français donc la généralisation des pratiques n’est pas forcement de mise.

    Dans le chapitre cinq, les auteurs discutent de psychométrie pure, des caractéristiques telles que la sensibilité, la validité et la spécificité d’un test, parce que comprendre ce qui se cache derrière est la seule manière d’interpréter correctement une performance.

    Le sixième chapitre est en lien avec certains champs particulier de la neuropsychologie comme le cas des patients bilingues, de la psychiatrie ou encore de l’expertise légale. Des conseils sont formulés sur la manière d’appréhender de tels cas.

    Enfin, le dernier chapitre concerne la rédaction d’un compte rendu psychologique avec ce qui doit y figurer, l’organisation du document ainsi que des exemples de travail. Tout ce travail tourne autour de 13 idées clés comme : « Eviter les mots techniques et le jargon », « Décrire le comportement et l’apparence du patient », « Nommer et décrivez la procédure psychométrique », « Ne pas utiliser chaque score dans un cadre localisationniste » ou encore « Fournissez des recommandations concrètes et spécifiques ».

    Au final, je dirais que pour moins de 30€, ce livre vous offre une supervision avec deux neuropsychologues qui ont plus de 25 ans d’expérience derrière eux et une carrière dans un système professionnel mondialement reconnu. Les conseils sont concrets, il y a beaucoup de bon sens et quelques petits secrets de maitre… Je n’ai qu’un mot à dire : ce livre est indispensable.

    Sign in to follow this  


    User Feedback

    Recommended Comments

    There are no comments to display.



    Guest
    You are commenting as a guest. If you have an account, please sign in.
    Add a comment...

    ×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

      Only 75 emoji are allowed.

    ×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

    ×   Your previous content has been restored.   Clear editor

    ×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.