• DominiqueC
    DominiqueC

    Le concours de la Fonction Publique Hospitalière


    1. Présentation générale du concours de la fonction publique hospitalière

    La fonction publique hospitalière recrute les psychologues grâce à un concours sur titre. Chaque direction régionale des affaires sanitaires et sociales (DRASS) recueille par l’intermédiaire des directions départementales (DDASS) les postes vacants au niveau de sa région qui sont ensuite publiés obligatoirement au journal officiel (JO).

    Qui peut s'inscrire ?

    Les candidats, de nationalité française et les ressortissants de l'union européenne titulaires :

    • d'un diplôme d'études supérieures spécialisées ou d'un master ouvrant l'accès au concours (arrêt du 10 janvier 2008) ou de l'un des titres (arrêté du 1er aout 1996) exigés pour l'accès aux concours sur titres de psychologue de la fonction publique hospitalière.

    • d'un titre étranger reconnu équivalent aux diplômes mentionnés ci-dessus.

    Quelles sont les épreuves ?

    • une épreuve d'admissibilité : examen sur dossier par les membres du jury des titres, travaux et de l'expérience professionnelle des candidats.

    • une épreuve orale d'admission consistant en un entretien avec le jury destiné à apprécier les motivations et aptitudes des candidats déclarés admissibles.

    Le jury du concours

    Il se compose de 7 membres dont le Médecin - Inspecteur Régional, président. Voir l’arrêté du 26 août 1991 modifié.

    Le jury établit une liste principale en classant les candidats par ordre de mérite. Des candidats peuvent être placés sur une liste complémentaire auxquels il est fait appel en cas de désistement d'un candidat sur la liste principale, ou si un poste se trouvait vacant postérieurement à l'organisation du concours.

    Après la réussite au concours

    Les affectations dans les centres hospitaliers recruteurs s'effectuent selon l'ordre de mérite et le choix des candidats inscrits sur la liste principale ou à défaut, sur la liste complémentaire.

    Concrètement, il existe deux situations possibles par rapport à la prise de poste (selon votre localité) :

    Par courrier : la DRASS vous fait parvenir une liste des postes disponibles. En retour, vous notifiez votre choix de structure hospitalière.

    Par convocation : tous les admis au concours reçoivent une convocation afin de participer à la session d'affectation aux postes. Cette session est encadrée par des responsables du concours et, par ordre de classement, les psychologues sont invités à annoncer à voix haute leur choix d'affectation. Si vous le pouvez, réfléchissez déjà bien à l'avance aux structures que vous aimeriez choisir. Vous n'aurez guère le temps de peser le pour et le contre le jour J !

    Il existe plusieurs cas de figure :

    • Vous êtes classé parmi les premiers et votre poste est au concours : c'est très bien, il y a fort à parier que vous récupérerez donc votre poste sans difficulté. Votre stagiairisation n'en sera que plus rapide !
    • Vous êtes classé parmi les premiers et vous n'avez pas de poste au concours : les opportunités sont nombreuses, c'est une chance pour vous... Une fois le poste sélectionné, contactez rapidement la DRH de la structure en question afin de préciser avec eux les modalités de votre affectation. Profitez-en pour vous mettre en contact avec le collège de psychologues ou des collègues de la structure !
    • Vous êtes mal classé et votre poste est au concours : cette possibilité existe malheureusement et dans tous les concours, il y a aussi de grosses déceptions... Si vous êtes contraint de faire un autre choix que votre poste, restez calme. Des arrangements sont parfois possibles entre les structures et les différents psychologues qui se retrouvent dans la même situation que vous. Le mieux à faire est de contacter la structure de votre choix ainsi que votre ancien établissement afin de faire le point. Certains établissements sont arrangeants, d'autres non ! Le mieux reste probablement de jouer cartes sur table et d'expliquer votre situation et vos souhaits. Parfois, un psychologue peut vouloir le poste que vous avez été contraint de choisir par exemple, ce qui peut donner lieu à des possibilités de négociation. D'autres méthodes sont possibles mais dépendent essentiellement de la bonne volonté des structures.

    Par la suite, sachez tout de même qu'il reste aux psychologues de la fonction publique hospitalière une dernière possibilité : la demande de mutation.

    Le stage d’une année : les psychologues ayant réussi le concours suivent une année de stage dans l’établissement d’affectation dans les conditions statutaires (Décret n° 91.129 du 31 janvier 1991, modifié) avant d’être titularisés.

    Titularisation et nomination sur un poste de psychologue : à l’issue du stage, le chef de l’établissement prendra, normalement, une décision qui vaudra à la fois titularisation dans la fonction publique hospitalière et nomination sur un poste de psychologue.

    Remarque : En province, une fois stagiairisé, votre structure enclenchera une régularisation par rapport à votre ancienneté. Si vous avez travaillé pour plusieurs établissements, vous devrez justifier de vos différentes périodes de travail auprès de votre structure. Pour l'ile de France : la nomination donne lieu au versement d'une prime d'installation dans un délai de 2 mois après nomination (donc avant la fin de mise en stage, avec remboursement si arrêt de la période de stage). Dans un délai de 6 mois après nomination, il est possible de faire valoir la reprise d'ancienneté (avec reprise à 100% de tous les emplois publics ou privés effectués en tant que psychologue).

    2. Constitution du dossier

    Ce dossier mérite bien toute notre attention puisque c'est sur cette base que le jury validera, ou non, votre admissibilité à l'oral. Lors de votre démarche d'inscription au concours de la FPH, un feuillet récapitulant l'ensemble des pièces à joindre pour le dépôt de dossier vous sera donné.

    De manière générale, il vous sera demandé :

    • un CV

    • une photocopie d’une pièce d’identité en cours de validité

    • une photocopies des diplômes (Licence, Master (ou maitrise/DESS)

    • vos certificats de travail

    • liste et copies ou résumés des mémoires, travaux, publications.

    • liste et copies ou résumés de vos rapports de stage

    • les attestations de formation complémentaire et de formation continue (journées, colloques,…)

    • une enveloppe timbrée, libellée à l'adresse du candidat.

    Selon votre expérience et vos formations, ce dossier va comporter plus ou moins de pages. Certains condenseront ce dossier en une dizaine de pages tandis que d'autres auront bien du mal à ne pas atteindre 80 voire 100 pages ! Le dossier gagne t'il à tenir dans une fourchette "raisonnable" ? Difficile à dire car la lisibilité du dossier, sa cohérence et sa structuration sont des éléments qui joueront lors de sa lecture. Il est bon de garder en tête que le jury doit étudier plusieurs centaines de dossiers, sur une période relativement courte. Un document bien synthétisé retiendra sûrement plus l'attention qu'un épais dossier certainement redondant et peu accessible à la lecture rapide !

    Concrètement, comment aborder l'écriture de se dossier ? le mieux est certainement de commencer par le sommaire. Celui-ci a l'avantage de refléter l'organisation de votre parcours tout en fournissant au jury un moyen rapide d'accéder aux informations qui lui seront utiles. Un exemple reste ce qu'il y a de plus parlant même celui-ci ne représente qu'une manière d'aborder le cheminement ! A vous de trouver le votre bien entendu...

    Organisation du dossier : un exemple

    PARTIE I : Expériences professionnelles

    1. Psychologue en service de neurologie : mes missions et compétences

    1.1 Évaluation clinique et bilan psychologique

    1.2 Élaboration de stratégies d’adaptation et de prévention

    1.3 Soutien psychologique, groupe de paroles et interventions autour de l’annonce diagnostic

    1.4. Formation à l’équipe et encadrement de stagiaires

    2. Activités et projets menés à bien dans le service

    2.1 Années xxxx-xxxx

    2.2 Années xxxx-xxxx

    2.3 etc. etc.

    PARTIE II : Expériences pré professionnelles

    3. Expériences pré professionnelles

    3.1 Année de D.E.S.S.

    3.2 Année de maîtrise

    3.3 Autres

    PARTIE III : Travaux de recherche et publications

    4. Travaux de recherche

    4.1 Travail de thèse (au cas où) : Titre et responsable

    4.2 Mémoire de DESS/Master 2 : Titre et responsable

    4.3 Mémoire de maîtrise/Master 1 : Titre et responsable

    5. Publications

    5.1 Titre de la première publication

    5.2 Titre de la deuxième publication, etc.

    PARTIE IV : Colloques

    6. Colloques et séminaires

    6.1 Années xxxx-xxxx

    6.2 Années xxxx-xxxx

    6.3 Années xxxx-xxxx

    PARTIE V : Engagements institutionnels et associatifs

    7.1 Association des psychologues cliniciens de "ma ville"

    7.2 Collège des psychologues de "mon hôpital"

    7.3 Toutes activités supplémentaires...

    Une fois cette structure posée, vous allez pouvoir commencer à décrire vos activités et expériences. Certaines habitudes pourraient vous faciliter grandement la tâche, aussi, même si vous n'avez pas en tête de passer le concours dans les mois/années à venir, peut être auriez vous tout de même intérêt à les mettre en place :

    -Activités et projets menés dans le(s) service(s) : après plusieurs années, il est parfois difficile de retracer l'ensemble des activités qui ont été effectuées, leurs dates, les éventuels partenaires, etc. Un bon moyen de garder une trace fiable est de rédiger, en fin d'année, un document retraçant vos activités. Celui-ci peut servir à faire état de l'utilisation de son temps FIR dans le service mais aussi servir de cahier de route face à sa propre formation continue ! Lorsque vous aurez l'opportunité de passer le concours, il vous sera facile de retracer rapidement ce volet très valorisant.

    -Colloques, formations etc. : de nombreux psychologues se déplacent sur leurs propres deniers en colloque. Ils ne pensent donc pas nécessairement à réclamer une attestation de présence, souvent réclamée dès lors que la structure contribue à votre déplacement ! Pourtant, il s'agit là de votre seule possibilité d'attester officiellement de votre participation aux dites journées de formation. Pensez donc à collecter, sur chaque colloque, cette attestation afin d'en fournir un exemplaire pour votre dossier.

    Concrètement, nous vous proposons une grille de correction obtenue d'un jury de la DRASS. Encore une fois, celui-ci ne représente qu'un jury et qu'un concours et ne représente pas un système de notation national.

    Exemple de grille d’évaluation de votre dossier

    Formation

    DESS sur 3 Pts

    Nature du DESS sur 8 Pts

    Stages sur 4 Pts

    Formation complémentaire sur 4 Pts

    Travaux

    Publications sur 3 Pts

    Recherches - Enquêtes sur 3 Pts

    Congrès sur 1 Pts

    Exercice Professionnel

    De la fonction de psychologue sur 4 Pts

    FPH sur 1 Pts

    Durée sur 3 Pts

    Autres fonctions sur 2 Pts

    Formation continue sur 6 Pts

    Formation autre sur 4 Pts

    Lettre de motivation sur 4 Pts

    Total /50

    3. Epreuve orale

    Le jury est présidé par un Directeur d’Hôpital et composé de 6 autres membres : 2 psychologues DDASS, 2 personnels administratifs, 2 médecins chefs.

    Chaque membre du jury a à sa disposition un exemplaire de votre dossier et a donc déjà un aperçu de votre parcours.

    Cet entretien se déroule en 2 parties :

    1) Présentation

    Le Président du Jury vous invitera à vous présenter en quelques minutes (de 5 à 10 en général) et à exposer vos motivations et vos projets éventuels. Il faut être synthétique et mettre en avant les points essentiels de votre CV. Attention, la durée de l’oralest strictement contrôlée ! Il est tout à fait possible de se voir couper la parole parce que les 5 minutes sont écoulées. Soyez donc bien vigilant sur la gestion de ce temps relativement court.

    2) Questions

    La deuxième partie de l’entretien consiste en une série de questions, posées par l’ensemble des membres du jury, en rapport avec leur domaine d’intervention. Des questions pourront être posées quant à la cohérence de votre parcours (ex : qu’à à voir tel D.U. avec le type de poste occupé ?) . Ensuite, les psychologues peuvent interroger sur le contexte théorique de référence, etc, les administratifs sur votre connaissance de la fonction publique. Certaines questions éthiques peuvent également être soulevées (ex : pour ou contre l’euthanasie ?), il est important de toujours répondre en se plaçant comme psychologue au sein de l’institution, et non d’un point de vue trop personnel. Il est vivement conseillé de lire la presse les semaines qui précèdent l’oral, des sujets d’actualité peuvent être débattus. Les questions sont rapides, la réponse doit être précise. Il est souvent attendu des mots-clés.

    L’ensemble dure environ 50 minutes, ce qui est assez rapide pour exposer l’ensemble de vos atouts. Il faut savoir être synthétique et aller à l’essentiel. Le jury est en général bienveillant mais est aussi là pour essayer de vous déstabiliser. On attend d’un psychologue qu’il soit capable de gérer son stress et un entretien.

    Il faut donc bien se préparer à cet exercice :

    - Préparer un petit discours de présentation, qui soit ni trop long, ni trop court, mettant en avant les points forts de votre parcours. Répétez devant un miroir si besoin, ou bien avec des collègues, l’entraînement est utile pour se sentir plus à l’aise.

    - Relire votre dossier, et éventuellement repérer les points qui pourraient amener des questions et préparer votre réponse.

    - Préparer les réponses à certaines questions comme :

    • Contexte théorique de référence
    • Les thèmes d’actualité dans la fonction publique hospitalière (par ex : TEA, nouvelle gouvernance, etc)
    • Vos thèmes de recherche
    • Vos projets
    • Votre motivation à entrer dans la fonction publique, etc

    - N’oubliez pas que vous postulez pour entrer dans la fonction publique hospitalière, pas pour un poste en particulier. Il faut donc être souple et être capable de s’adapter, sans être interchangeable. Evitez donc de vous présenter comme « neuropsychologue » mais bien comme un psychologue ayant – entre autres - des compétences en neuropsychologie… Valorisez l’intérêt de vos compétences en neuropsychologie dans différents types de secteurs.

    - Revoyez l’organigramme de la fonction publique hospitalière et les principales instances (leur rôle et leur sigle).

    Pendant l’oral, restez zen ! ce n’est pas parce que vous avez l’impression que le jury ne vous écoute pas que c’est forcément le cas. Essayez d’accorder de l’attention à chaque membre du jury en balayant l’ensemble des membres du regard.

    Autre petit conseil spécifique à la position du psychologue-neuropsychologue : ne misez pas tout sur votre spécialité, démontrez que votre pratique est diversifiée ou peut s'enrichir assez naturellement, en résumé : ne vous laissez pas enfermer dans le rôle du "testeur", image caricaturale qui est malheureusement souvent véhiculée !

    Quelques exemples de questions à l'oral

    • Votre dossier comporte de nombreuses activités, est ce important pour vous ? utile ? vous arrivez à conjuguer tout ça de manière satisfaisante ?
    • quelles relations fonctionnelles avec les autres membres de l'équipe ?
    • est ce que ces relations vous conviennent ?
    • que feriez vous si vous étiez affecté sur un autre poste, votre parcours est tout de même très orienté adulte et neuropsychologie
    • quelles critiques par rapport à votre activité ?
    • vous dites rencontrer des patients SEP, que proposez vous dans ce cadre là ? de la neuropsychologie ? autre chose ?

    ou encore:

    • Les psys : Pouvez vous situer le contexte théorique auquel vous vous référez dans votre pratique ? Quelles sont les difficultés que vous pouvez rencontrez dans votre activité professionnelle ?
    • Faut il bilanter toute plainte de mémoire? Intervenez vous sur prescription médicale ? Comment pose t'on le diagnostic de démence ?
    • Quels liens/points communs pouvez vous faire entre schizophrénie et traumatisme crânien ?
    • quelles instances consultatives épaulent le directeur : CCM, CTE etc.... ?
    • vous travaillez à l'hôpital Raymond Poincaré : Etait il un directeur d'hôpital ?

    Nous espérons que ce dossier, préparé par trois psychologues spécialisés en neuropsychologie ayant réussi le concours de la FPH, sera utile au plus grand nombre et nous souhaitons bonne chance à tous les futurs candidats !

    Ce dossier a été rédigé par Angélique Belmont, Solène Pointeau, Dominique Cazin

    User Feedback

    Recommended Comments

    En jetant un oeil sur le forum de la FFPP, je viens de tomber sur 2 liens qui à première vue me paraissent fort intéressant postés (merci à syssy) :kile:

    Je m'empresse donc de les partager ici et puis ça me permettra de les retrouver plus facilement quand le grand moment sera venu !

    => pour préparer les concours de la fonction publique pas que hospitalière

    => pour préparer une candidature pour un emploi dans la fonction publique

    Comme vous le voyez ces conseils ne concernent pas que les psychologues et pas que le concours mais j'en suis sure que ça peut servir ;)

    Link to comment
    Share on other sites

    Puisque je suis là, je rajoute un lien vers le décret modifiant les modalités du concours :
    http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do;jsessionid=?cidTexte=JORFTEXT000023008521&dateTexte=&oldAction=rechJO&categorieLien=id
    Il est paru au J.O. le 4 novembre 2010. C'est l'article 4 qui nous concerne :
     

    L'article 3 du décret du 31 janvier 1991 susvisé est remplacé par les dispositions suivantes :
    « Art. 3.-I. ― Les psychologues sont recrutés par voie de concours sur titres ouvert par l'autorité investie du pouvoir de nomination de l'établissement ouvrant le concours. Lorsque le concours est ouvert pour le compte de plusieurs établissements du même département, il est ouvert et organisé par l'autorité investie du pouvoir de nomination de l'établissement concerné du département comptant le plus grand nombre de lits.
    « En ce qui concerne l'administration générale de l'Assistance publique-hôpitaux de Paris, le concours est ouvert par le directeur général.
    « II. ― Le concours comporte :
    « 1° Une admissibilité prononcée par le jury après examen sur dossier des titres, des travaux et, le cas échéant, de l'expérience professionnelle des candidats ;
    « 2° Une épreuve orale d'admission consistant en un entretien à caractère professionnel avec le jury destiné à apprécier les motivations et aptitudes des candidats déclarés admissibles.
    « III. ― Peuvent faire acte de candidature les personnes titulaires :
    « 1° De la licence et de la maîtrise en psychologie qui justifient, en outre, de l'obtention :
    « a) Soit d'un diplôme d'études supérieures spécialisées en psychologie ;
    « b ) Soit d'un diplôme d'études approfondies en psychologie comportant un stage professionnel dont les modalités sont fixées par arrêté du ministre chargé de l'enseignement supérieur ;
    « c) Soit d'un des titres figurant sur une liste fixée par arrêté du ministre chargé de la santé ;
    « 2° De la licence visée au 1° et d'un master mention psychologie comportant un stage professionnel dont les modalités sont fixées par arrêté du ministre chargé de l'enseignement supérieur ;
    « 3° Du diplôme de psychologie délivré par l'école des psychologues praticiens de l'Institut catholique de Paris ;
    « 4° De titres ou diplômes étrangers reconnus comme équivalents aux titres et diplômes mentionnés au 1° et au 2° ci-dessus, dans les conditions fixées au 5° de l'article 1er du décret n° 90-255 du 22 mars 1990 susvisé;
    « 5° D'une qualification reconnue comme équivalente à l'un des titres ou diplômes mentionnés au 1° et au 2° ci-dessus, dans les conditions fixées par le chapitre III du décret n° 2007-196 du 13 février 2007relatif aux équivalences de diplômes requises pour se présenter aux concours d'accès aux corps et cadres d'emplois de la fonction publique ;
    « Les titres et diplômes visés au 1°, 2°, 3° et 4° doivent avoir été délivrés dans les spécialités définies par arrêté du ministre chargé de la santé.

    « IV. ― Un arrêté du ministre chargé de la santé fixe les règles de composition du jury. »

    A ma connaissance, cet arrêté du ministre n'a toujours pas été diffusé.

    Link to comment
    Share on other sites

    L'arrêté ministériel est paru !

    Je copie ici la partie qui nous concerne :

    Article 3 L’article 1er de l’arrêtédu 26 août 1991 fixant la composition du jury des concours sur titres prévu àl’article 3 du décret du 31 janvier 1991 susvisé est ainsi rédigé :

    « Le jury des concours surtitres prévu à l’article 3 du décret du 31 janvier 1991 susvisé pour lerecrutement des psychologues de la fonction publique hospitalière est composécomme suit :

    1° Le directeur général del’agence régionale de santé ou son représentant, président ; en ce qui concernel’Assistance publique-hôpitaux de Paris, le directeur général ou sonreprésentant, président ;

    2° Un membre représentantles personnels de direction choisi par le directeur de l’établissementorganisateur du concours, selon la catégorie de l’établissement au titre duquelle concours est ouvert, parmi les personnels de direction des établissementssanitaires ou médico-sociaux publics du département. En ce qui concernel’Assistance publique-hôpitaux de Paris, un membre du personnel de directionrelevant de cette administration est désigné par le directeur général ;

    3° Un psychologuetitulaire en fonctions dans un établissement du département mentionné àl’article 2 de la loi n° 86-33 du 9 janvier 1986 modifiée portant dispositionsstatutaires relatives à la fonction publique hospitalière susvisé, choisi parle directeur de l’établissement organisateur du concours ;

    4° Un praticienhospitalier en fonctions dans un établissement public de santé du département,choisi par le directeur de l’établissement organisateur du concours. »

    texte intégral

    Link to comment
    Share on other sites


    Guest
    Add a comment...

    ×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

      Only 75 emoji are allowed.

    ×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

    ×   Your previous content has been restored.   Clear editor

    ×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.